Zoom-Arrière : 2016 en 10 Titres (Le Top)

On 18/12/2016 by Nicolas Gilson

L’exercice est chaque année périlleux et repose sur une objectivité des plus subjective. Afin de d’établir un TOP 10 des meilleurs films sortis au cours de l’année écoulée, nous avons listé nos Coups de coeur. Inférieurs aux années précédentes – il n’y en a eu qu’une petite vingtaine – il était d’autant plus délicat de les départager tant certains nous ont surpris voire estomaqués, transportés ou hypnotisés.

TOP10_2016_10

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, MA VIE DE COURGETTE, le premier long-métrage de Claude Barras, scénarisé par Céline Sciamma, est éblouissant. Il nous conduit du sourire aux larmes et des larmes aux (éclats de) rires alors qu’il nous confronte à la réalité des foyers pour enfants à travers leur regard. Le sujet est délicat, il est développé avec magie.

TOP10_2016_9

Ours d’Or à la Berlinale, FUOCOAMMARE de  Gianfranco Rosi nous immerge au coeur de Lampedusa en initiant une double dynamique visant à nous fondre à l’énergie d’un gamin habitant l’île et à devenir témoin de la réalité de la crise de l’immigration vécue par les intervenants locaux et les victimes. Derrière un titre à la résonnance contradictoire, liant le feu et l’eau, s’inscrit le regard pluriel et foncièrement humaniste du réalisateur. Etourdissant.

TOP10_2016_8

Depuis sa présentation à la Quinzaine des Réalisateur en 2015, EL ABRAZO DE LA SERPIENTE aura fait route jusqu’aux Oscars avant de trouver le chemin des écrans belges – sans malheureusement convaincre les exploitants. Ciro Guerra tisse un récit d’aventure où il ouvre un dialogue entre les cultures, à travers et au-delà du temps. Comme le suggère le titre, L’ETREINTE DU SERPENT est une expérience sensuelle et violente : un voyage sans retour admirablement humain.

TOP10_2016_7

Découvert à la Mostra de Venise en 2015, BOI NEON de Gabriel Mascaro s’impose comme un western hypnotique : une fable sublime, sexuelle et sensuelle qui se joue des codes du et des genres – qu’ils soient ou non cinématographiques. Un film prodigieux, visuellement bluffant et incroyablement érotique dont la délicatesse nous envoute et l’humour subjugue.

TOP10_2016_6

Bijou d’animation au même titre que MA VIE DE COURGETTEANOMALISA atteste une nouvelle fois de la réjouissante inventivité de Charlie Kaufman qui porte son scénario à l’écran avec la complicité de Duke Johnson. Ensemble, ils signent un film époustouflant, drôle et délicat qui questionne avec acuité la normalisation à laquelle nous courrons.

TOP10_2016_5

Comme ANOMALISA et BOI NEONPARASOL était dans notre TOP 10 des films découverts en festival en 2015. Accusez-nous de recycler nos best-off et nous l’assumerons. Une nouvelle fois Valéry Rosier fait de l’ombre à Xavier Seron et son fantastique JE ME TUE A LE DIRE tout en nous permettant de souligner que le cinéma belge se réinvente, et que ça fait du bien.

TOP10_2016_4

Primé du pris du scénario dans la section Un Certain Regard à Cannes, VOIR DU PAYS  de Delphine et Muriel Coulin questionne de manière singulière le devenir du monde. En continuant une réflexion interpellante sur la place qui y est réservée aux femmes, les deux réalisatrices nous convient à une expérience des plus troublantes emporté par l’interprétation de SoKo et d’Ariane Labed.

TOP10_2016_3

Etonnamment le qualificatif qui convient le mieux à REPARER LES VIVANTS de Katell Quillévéré est « beau » tant il émane de ce film une chaleur qui transcende littéralement la vie. Sublime et renversant.

TOP10_2016_2

Boudé par le Festival de Cannes mais plébiscité par San Sebastian, NOCTURAMA est certainement LE film événement de l’année. A l’instar des soeurs Coulin, Bertrand Bonello nous invite à une réflexion sur le devenir du monde en nous confrontant au désespoir d’une pleine génération. Une grande symphonie funèbre.

TOP10_2016_1

Métaphore étourdissante nous invitant à être maîtres de notre destin, RESTER VERTICAL impressionne nos sens au fil de son développement. Nous emportant aux confins de l’onirisme tout en gardant un ancrage dans la brutalité de l’existence, Alain Guiraudie signe un film, drôle et envoûtant, d’une puissance rare – un conte contemporain dont nous devons définir le loup. Fabuleux.

 

En bref :

  1. RESTER VERTICAL, Alain Guiraudie 

  2. NOCTURAMA, Bertrand Bonello

  3. REPARER LES VIVANTS, Katell Quillévéré

  4. VOIR DU PAYS, Delphine & Muriel Coulin

  5. PARASOL, Valéry Rosier

  6. ANOMALISA, Charlie Kaufman & Duke Johnson

  7. BOI NEON, Gabriel Mascaro

  8. EL ABRAZO DE LA SERPIENTE, Ciro Guerra

  9. FUOCOAMMARE,  Gianfranco Rosi

  10. MA VIE DE COURGETTE, Claude Barras

Epinglons toutefois en vrac les titres que nous « oublions » avec regret : 45 YEARS de Adrew Haigh, BADEN BADEN de Rachel Lang, LE CLIENT de Asghar Farhadi, ELLE de Paul Verhoeven, LE FILS DE JOSEPH de Eugène Green, FLORENCE FOSTER JENKINS de Stephen Frears, THE HERE AFTER de Magnus von Horn, LES INNOCENTES de Anne Fontaine, JE ME TUE A LE DIRE de Xavier Seron, KING OF THE BELGIANS de Peter Brosens et Jessica Woodworth, LOUDER THAN BOMBS de Joaquim Trier, MA LOUTE de Bruno Dumont, MAMAN A TORT de Marc Fitoussi, PROBLEMSKI HOTEL de Manu Riche, QUAND ON A 17 ANS de André Téchiné, LA TORTUE ROUGE de Michael Dudok de Wit, et hors-catégorie, le somptueux BELLADONNA de Eiichi Yamamoto (de 1973, en copie restaurée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>