Zoom Arrière : 2010 en 10 films

On 10/01/2011 by Nicolas Gilson

Réduire l’année 2010 à seulement 10 films demande de faire des choix. Celui d’abord d’affirmer (plus encore) un point de vue et d’exposer une sélection qui résume celui-ci au risque de le schématiser tant cette sélection peut paraître réductrice voire réductive d’un regard sur le Cinéma.

D’emblée, peut-être sans étonnement, aucune «super production» – qu’il est bon d’être désuet – n’y figure. Parce que les sensations n’émanent pas de la simple science savante mariant, souvent sans subtilité, effets narratifs, sonores et visuels afin de conduire le spectateur à ressentir de l’empathie. A la démonstration, il s’agit de préférer la singularité d’une approche.

Et si cela permet d’écrémer la masse des productions ayant été distribuées en salle (en Belgique), il s’agit de ne pas oublier qu’opter pour un film plutôt qu’un autre n’est pas gommer cet autre vers le néant. Tout comme opter philosophiquement vers « un certain cinéma » n’est pas nier et dénigrer « les autres » par automatisme primaire (malgré la démonstration succincte au paragraphe précédent), poser le choix d’une sélection n’efface pas de la mémoire des expériences vécues et des sensations ressenties. Et sans doute faudrait-il rendre hommage aux films détestés qui ont malgré tout plus de saveurs que ceux qui n’apportent rien, simplement rien si ce n’est un ennui incommensurable.

En ne prenant en compte que les films sortis entre janvier et décembre 2010, voici le classement alphabétique du top 10 de l’année écoulée :

AMER de Hélène Cattet et Bruno Forzani
AMORE (IO SONO L’AMORE) de Luca Guardagnino
LES AMOURS IMAGINAIRES de Xavier Dolan
AÑO BISESTIO (ANEE BISSEXTILE) de Michael Rowe
DOGTOOTH (CANINE) de Giorgos Lanthimos
ENTER THE VOID de Gaspard Noé
FIVE MINUTES OF HEAVEN deOlivier Hirschbiegel
LE NOM DES GENS de Michel Leclerc
POLICE ADJECTIVE de Corneliu Porumboiu
VINCERE de Marco Bellocchio

Avec, en parallèle, un coup de cœur pour le film d’animation de Wes Anderson, FANTASTIC MR. FOX !

Ces films dévoilés, il est sans doute regrettable de ne trouver qu’un seul nom féminin face à 11 réalisateurs hommes. Tout comme il est regrettable que de nombreux films ne trouvent pas de distributeurs ou, et c’est le cas de la plupart des films de ce top 10, ne trouvent que trop difficilement leur public – qu’il s’agisse d’une distribution limitée ou d’une concurrence mercantile difficile à contrer.

Heureusement les festivals, les cinéclubs divers et de nombreuses salles, à l’instar notamment du Parc à Charleroi et des Grignoux à Liège, sont là pour donner vie au Cinéma !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>