Critique : Youth

On 06/10/2015 by Nicolas Gilson

Composant au fil d’un scénario aussi maigre que creux un objet platement esthétique, Paolo Sorrentino livre un gentil divertissement. Toutefois YOUTH dérange par sa mièvrerie. Mettant en scène les soucis anecdotiques de personnages bourgeois qui vivent au-dessus de toute réalité commune, le réalisateur ne met jamais en perspective l’obscénité de leur train de vie, sublimant au contraire leur univers.

YOUTH PAOLO SORRENTINO

La légèreté est aussi une perversion

Fred Ballinder (Michael Caine) est un compositeur et chef d’orchestre à la retraite. Comme de coutume il passe quelques vacances dans un hôtel luxueux au pied des Alpes avec son ami Mick Boyle (Harvey Keitel) qui est quant à lui excité par le projet d’un ultime film qui promet d’être époustouflant. À l’hiver de leur vie, les deux hommes observent le petit théâtre qui les entoure.

Sans doute faut-il trouver quelque ironie dans l’approche de Sorrentino qui compose un tableau distancié vainement esthétique où s’imposent comme centraux les deux protagonistes. Le scénario additionne les lignes narratives croisant le quotidien des deux hommes à celui d’autres pensionnaires. Parmi ceux-ci un comédien bien las, une actrice de renom, Miss Univers mais aussi la fille de Fred et le fils de Mick, jusqu’alors en couple.

Les récits s’enchâssent et s’enchainent plaisamment, entrecoupés de séquences purement atmosphériques témoignant de la vie de l’hôtel. L’ensemble paraît-il futile et artificiel – les séances d’écriture du scénario de Mick sont franchement pitoyables – que Sorrentino esquisse une belle complicité amicale mais aussi la tendresse de la relation entre Fred et sa fille. L’écriture demeure toutefois superficielle au point de paraître démonstrative et les enjeux – à compter qu’il y en a – d’une maigreur lamentable.

Une impression assise par l’approche esthétique, ampoulée et affectée d’un bout à l’autre du film. Se moque-t-il du monde qu’il met en scène que Sorrentino s’y fond, s’y confond et s’y enlise.

youth - afficheYOUTH

Réalisation : Paolo Sorrentino
Italie / Rance / Royaume-Uni / Suisse – 2015 – 118 min
Distribution : Paradiso
Comédie dramatique

Cannes 2015 – Sélection Officielle – Compétition

Cannes 2015 signature 2

mise en ligne initiale le 20/05/2015Youth - hôtel Youth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>