Woody Allen A Documentary

On 13/07/2012 by Nicolas Gilson

Ecrit, réalisé, produit et monté par Robert B. Weide, WOODY ALLEN : A DOCUMENTARY est, comme le titre l’indique, un documentaire sur le cinéaste. Si celui-ci balaye la carrière de Woody Allen depuis ses débuts lorsqu’il écrivait des blagues pour la presse jusqu’à MIDNIGHT IN PARIS, il est regrettable qu’aucun point de vue n’y soit développé autre que celui de louer le génie du réalisateur d’ANNIE HALL et de MANHATTAN.

Principalement composé d’interviews en face caméra, d’archives et d’extraits de films, le documentaire envisage la carrière de Woody Allen de manière chronologique. Après une évocation plus que succincte de l’enfance et rapide des débuts de l’humoriste qui n’est alors pas encore réalisateur, Robert B. Weide retrace les grandes lignes de la carrière cinématographique du scénariste de WHAT’S NEW PUSSYCAT ?

L’approche est indéniablement superficielle. Si elle met en scène une galerie impressionnante d’intervenants – Martin Scorcese, Penelope Cruz, Sean Penn, Diane Keaton, John Cusack, Naomi Watts, Scarlett Johansson,… – ainsi que Woody Allen lui-même, elle survole proprement son travail. Aucune réelle distanciation critique, aucune contextualisation n’y prend place. Et cela est bien dommage. Weide rencontre les co-scénaristes de Woody Allen ou encore son chef opérateur et à aucun moment il ne rend compte dans son documentaire de ces collaborations autre que par touches anecdotiques. Pourquoi Woody Allen a-t-il travaillé avec Gordon Willis sur ANNIE HALL ? Quelles ont été ensuite leurs collaborations ? Comment se sont construits les scénarios à quatre mains ? Les questions pourraient être nombreuses – trop nombreuses.

Certes il est amusant de découvrir que Woody Allen tape toujours à la machine et qu’il a une manière bien spécifique d’employer les fonction « couper » et « coller » offertes par les programmes de traitement de texte… Mais il n’est pas offert de découvrir autre chose qu’une successions de faits édulcorés et connus de tous et un catalogue de louages. Le seul intervenant témoignant d’un certain recul étant, in fine, Woody Allen lui-même.

Toutefois le voyage sélectif opéré à travers la filmographie donne envie de la redécouvrir.

WOODY ALLEN : A DOCUMENTARY

Réalisation : Robert B. WEIDE
USA – 2011 – 113 min
Distribution : Imagine
Documentaire

Cannes 2012 – Sélection Officielle « Cannes Classiques »

Comments are closed.