Vanessa Paradis : Coup de Coeur du FIFF 2015

On 11/09/2015 by Nicolas Gilson

Chaque année, le Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) met en avant une personnalité du cinéma francophone à travers son « Coup de coeur ». Après l’actrice Audrey Tautou l’an dernier, l’événement qui célèbrera sa 30 édition du 2 au 9/10/2015, accueillera Vanessa Paradis. L’occasion de revenir sur la carrière de celle qui fêtera, elle aussi bientôt, ses 30 ans de carrière !

Vanessa Paradis sera présente à Namur les jeudi 8 et vendredi 9/10. Ce sera l’occasion de redécouvrir trois films de sa propre filmographie ainsi qu’un long métrage francophone qu’elle aime tout particulièrement. Vanessa Paradis a ainsi choisi de présenter : LA FILLE SUR LE PONT de Patrice Leconte, CAFÉ DE FLORE de Jean-Marc Vallée, L’ARNACOEUR de Pascal Chaumeil et, pour son coup de cœur personnel, LE DIABLE PAR LA QUEUE de Philippe de Broca. Si elle introduira les projections de la LA FILLE SUR LE PONT (8/10 à 21h15) et de L’ARNACOEUR (9/10 à 15h45), elle participera à une rencontre publique, animée par Hugues Dayez (9/10 à 14h30), accessible accessible à tous sur présentation du FIFFpass.

En révélant son coup de coeur, le FIFF dévoile l’un des thèmes qui rythmera ses rencontres professionnelles, ateliers et leçons de cinéma : la musique. C’est en effet dans ce prolongement que semble se justifier le Coup de cœur à une artiste qui a su allier musique et cinéma tout au long de sa carrière. Pour rappel, le FIFF a déjà levé un coin du voile sur la programmation de cette 30ème édition : il s’ouvrira avec le film PREJUDICE d’Antoine Cuypers et présentera notamment AFERIM ! de Radu Jude, I DON’T BELONG ANYWHERE – Le Cinéma de Chantal Akerman, de Marianne Lambert, LA VANITE de Lionel Baier, L’ŒIL DU CYCLONE de Sékou Traoré, MUCH LOVED de Nabil Ayouch, NI LE CIEL NI LA TERRE de Clément Cogitore, PAUL A QUEBEC de François Bouvier et KEEPER de Guillaume Senez.

fillepont040

Retour succinct sur la carrière de Vanessa Paradis

Été 1987. En quelques semaines, « Joe le taxi », composé par Etienne Roda Gil et Franck Langolff, devient une chanson culte qui squatte le sommet du TOP 50 pendant pas moins de 11 semaines ! À 14 ans, Vanessa Paradis débute sa carrière avec ce titre qui la propulse du jour au lendemain sur le devant de la scène. Le succès est fulgurant et la « Lolita de la chanson française », tel qu’on la surnomme alors, déchaine les passions. L’album M& J, comprenant notamment les tubes Marilyn et John et Maxou, sort quelques mois plus tard et s’écoule à 500.000 exemplaires à travers le monde. Il lui permet également de remporter en 1990, la Victoire de la musique de l’artiste interprète féminine de l’année.

En 1989, sollicitée par de nombreux cinéastes, elle choisit de débuter au grand écran avec un rôle dramatique à mille lieues de l’image que le grand public a d’elle. Pari risqué mais payant : son interprétation dans NOCE BLANCHE de Jean-Claude Brisseau fait l’unanimité et l’impose immédiatement comme une des jeunes comédiennes les plus prometteuses du début des années 90. Preuve en est, le doublé Prix Romy-Schneider et César du Meilleur espoir féminin décroché en 1990.

Serge Gainsbourg, sous le charme lui aussi, décide alors de lui écrire l’intégralité des textes de son 2ème album : « Variations sur le même t’aime » est de nouveau un large succès, s’écoulant à près de 400.000 exemplaires. C’est ensuite dans la langue de Shakespeare que Vanessa Paradis a envie de chanter. S’exilant quelque temps à New York, elle collabore avec Lenny Kravitz qui compose et produit son 3ème album sobrement intitulé Vanessa Paradis. Elle se lance alors dans sa toute 1ère tournée et part à la rencontre de son public, conquis et ravi de la voir faire ses premiers pas sur scène.

C’est alors que le cinéma lui fait à nouveau les yeux doux : Jean Becker lui offre le rôle principal de son film ELISA dans lequel elle donne la réplique à Gérard Depardieu. Elle enchaine avec UN AMOUR DE SORCIERE de René Manzor et LA FILLE SUR LE PONT de Patrice Leconte qui la dirige à nouveau LA FILLE SUR LE PONT. L’accueil du public et de la presse sont unanimes et ce rôle lui permet d’être nommée pour la première fois au César de la Meilleure actrice.

Vanessa Paradis revient à la musique au début des années 2000 et repart alors sur les routes afin de partager ses nouveaux morceaux avec son public, toujours aussi fidèle. S’enchainent ensuite plusieurs tournages dont le film déjanté des frère Poiraud, ATOMIK CIRCUS, ou encore MON ANGE de Serge Frydman. Son 5ème album « Divinidylle », composé en grande partie par Mathieu Chédid, sortira en 2007. 

En 2010, elle forme, avec Romain Duris, un duo explosif dans la comédie romantique L’ARNACOEUR de Pascal Chaumeil qui fait un carton en salles. Elle enchaine les projets et prête notamment sa voix au personnage de Lucille dans UN MONSTRE A PARIS d’Eric Bergeron. Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée fait alors appel à elle pour jouer un des rôles principaux de son film CAFE DE FLORE. Un rôle fort de mère en détresse grâce auquel elle est sacrée Meilleure actrice aux Génie et aux Jutra.
Son 6ème album, « Love Songs » produit et réalisé par Benjamin Biolay, sort en 2013. En 2014, elle est à l’affiche de deux long-métrages aux castings impressionnants FADING GIGOLO de John Turturro avec Woody Allen et Sharon Stone et SOUS LES JUPES DES FILLES d’Audrey Dana avec notamment Isabelle Adjani, Sylvie Testud et Laetitia Casta.

FIFF 2015

www.fiff.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>