V Tumane (Dans la Brume)

On 26/05/2012 by Nicolas Gilson

V TUNAME, «Dans la brume » en français dans le texte, porte diablement bien son titre. Sergei Loznitsa aborde majestueusement son sujet mais ses codes culturels ne sont pas les nôtres et les enjeux envisagés sont, de prime abord, troubles et distanciés. La mise en scène n’en est pas moins admirable et la photographie sublime.

En Biélorussie, en pleine seconde guerre mondiale, les allemands imposent leur loi. Trois hommes sont ainsi exécutés. En un plan séquence, au cadrage magistral, Sergei Loznitsa ancre une contextualisation spatio-temporelle sensible. Si la principale action est l’exécution, celle-ci n’est pas visualisée ce qui permet d’attiser notre attention sur le troublant climat sociétal mis en place.

La photographie, d’une qualité technique admirable, est d’emblée vecteur de sens. Sergei Loznitsa compose son film avec de nombreux plans séquences. Les coupes et les effets de montage trouvent toujours une justification sensitive ou narrative. Ainsi les fondus au noir induisent les flash-backs qui ponctuent une construction scénaristique in fine linéaire. Ce voyage dans le temps apporte une mise en perspective de l’action et permet d’en saisir les enjeux.

Un homme est accusé de collaborer avec les Allemands. Deux résistants sont en charge de l’abattre. L’homme clame son innocence, mais tout est contre lui. Sur base d’une ligne claire, « l’humain » se retrouve face à lui-même.

L’interprétation de l’ensemble du casting – et plus particulièrement celle de Vladimir Svirski – transcende peu à peu une série d’enjeux sociaux et moraux. Le réalisateur met à mal, avec retenue et froideur, les codes d’une société orthodoxe. L’homme peut-il faire preuve d’humanisme ? Jusqu’à quel point ?

La sobriété des échanges exacerbe les enjeux abordés, mais elle nous porte cruellement à distance de toute empathie. La retenue dont témoigne Vladimir Svirski, qui interprète le principal protagoniste, dont les principes moraux sont d’une pureté déchirantes, est exemplative d’une des forces du film qui, à notre regard, peut tout autant en devenir la faiblesse.

V TUNAME
♥♥(♥)
Réalisation : Sergei LOZNITSA
Allemagne / Biélorussie / Russie / Lettonie / Pays-Bas – 2012 – 127 min
Distribution : /
Drame

Comments are closed.