Critique : Une séparation

On 16/02/2011 by Nicolas Gilson

Une histoire simple dans un contexte qui ne l’est pas. En Iran, un couple fait une demande de divorce devant un juge. Déjà les points de vue sur le divorce en tant que tel divergent. Déjà aussi les codes culturels et sociaux ne sont pas les nôtres et permettent d’envisager une autre réalité sur la base d’une situation bien commune. Lorsque la femme quitte son mari, les événements s’enchaînent voire s’enclenchent les uns les autres. Le mari doit trouver quelqu’un pour tenir la maison et surtout pouvoir veiller sur son père qui est atteint d’alzheimer et ne peut rester seul.

Si le choc culturel est rude c’est en son sein que réside un des intérêt du film. Car il est question de montrer l’absurdité à laquelle peuvent conduire des codes normatifs qui quelques fois deviennent assassins. A SEPARATION est un film engagé qui, s’il crie à la nécessité de s’émanciper, est très respectueux de tous. Le film pose des questions sans porter de jugement ni tenter d’apporter de réponse. Il s’agit d’appréhender avec justesse la réalité.

La nervosité qui émane tant de la captation que du montage apparaît être le reflet de celle qui habite l’ensemble des protagonistes. Le développement scénaristique est brillant. C’est au travers de la caractérisation des protagonistes que les enjeux sont mis en place. Ceux-ci doivent être résolus dans la confrontation aux autres et donc au monde. Des enjeux pluriels qui ne peuvent laisser personne indifférent et qui ne peuvent que susciter le débat.

JODAEIYE NADER AZ SIMIN
NADER AZ SIMIN A SEPARATION
UNE SEPARATION
♥♥♥(♥)
Réalisation : Asghar Farhadi
Iran – 2010 – 123 min
Distribution : Cinéart
Drame

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>