Critique : Un pigeon perché sur une branche…

On 12/05/2015 by Nicolas Gilson

Menant au fil de sa filmographie une réflection sur l’être humain, Roy Andersson annonce clore avec UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L’EXISTENCE une trilogie entamée avec CHANSONS DU DEUXIEME ETAGE en 2007. Il signe un film absurde et pourtant plein de sens, rocambolesque et esthétiquement sublime. Du grand cinéma en bien des points hypnotisant.

A Pigeon sat on a branch

Je suis content que vous allez bien

En guise de prologue, le réalisateur, qui rend d’entrée de jeu le titre du film ironique, nous offre trois décès saugrenus qui donnent la mesure de son humour. Flirtant avec l’absurde, il colore le film d’une tonalité en demi-teinte – à l’instar de la photographie – qui n’en est pas moins réaliste. Le corps du film se développe ensuite autour d’un récit choral saugrenu dominé par l’errance de deux représentants d’objets de « farces et attrapes » qui sont loin d’avoir le physique de l’emploi.

Tissant son scénario avec des lignes de récits disparates, il compose un portrait sociétal abscons et virulent à mesure que les situations se répondent, les protagonistes se croisent ou que l’Histoire s’immisce au coeur de la fiction. Si bien que dans un brillant délire Charles XII de Suède traverse proprement le film, partant en guerre contre la Russie avant d’en revenir vaincu – succulente occasion d’évoquer son homosexualité présumée mais aussi de condamner en pointillés le patriarcat.

Entre tragi-comédie et comédie noire, le film émancipe du réalisme pour critiquer avec d’autant plus de force un société en perte d’équilibre jusqu’à aborder la thématique de l’esclavagisme, sans mot dire, au travers d’une séquence onirique, cauchemardesque et néanmoins hypnotique, des plus déstabilisante.

La radicalité de l’approche, marquée par une photographie sublime et une fixité interpellante, assoit le grandiose du projet. Un petit bijou !

PigeonSatOnABranch_PosterUN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L’EXISTENCE
En duva satt på en gren och funderade på tillvaron
A Pigeon sat on a branch reflecting on existence
♥♥♥
Réalisation : Roy Andersson
Suède / Norvège / Danemark / France / Allemagne – 2014 – 101 min
Distribution : Lumière
Comédie noire

Venise 2014 – Compétition Officielle – Lion d’Or

pigeon un-pigeon-perche-sur-une-branche-philosophait-sur-l-existence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>