Un Ange à la Mer

On 02/02/2010 by Nicolas Gilson

Frédéric Dumont signe un premier film admirable. Ecriture et choix esthétiques se rencontrent intelligemment afin de confronté le spectateur au désarroi qui anime le jeune protagoniste, Louis. Agé de dix ans à peine celui-ci porte un lourd secret sur le coeur : son père lui annonce l’intention de se suicider et lui fait promettre de ne pas le répéter. Perturbé, divisé, perdu Louis respecte sa promesse au risque de se perdre lui-même.

Ce déchirement psychologique, habillement scénarisé, est mis en scène brillamment. Non seulement le spectateur se fond au désarroi de Louis mais tant le découpage que la photographie permettent de rendre visuel le questionnement qui anime le protagoniste. Le réalisateur met en place une dynamique d’ouverture et de fermeture pleine de sens. Il maîtrise l’emploi des gros plans qui en deviennent résolument révélateurs.

Divers leitmotivs, qui ne cessent de hanter le protagoniste, permettent d’exacerber l’amour qui l’unit à son père. Un amour terrible, tiraillé par la peur de l’un et la dépression de l’autre. La figure de l’ange et l’hypothèse de la noyade s’installent peu à peu avant de révéler leur sens réel. Le titre du film peut alors revêtir plusieurs justifications. Mais le réalisateur offre au spectateur la possibilité d’appréhender de manière personnelle ce récit dramatique et de lui donner sens.

Quelques écarts narratifs sont à souligner. Dumont brise ponctuellement le stricte point de vue de l’enfant en s’arrêtant notamment sur le personnage de la mère. Mais tout en rompant la radicalité de l’approche, cela permet l’installation d’une respiration.

La direction d’acteur est stupéfiante. Le jeune Martin Nissen est d’une justesse impressionnante, tout comme Anne Consigny (!) ou encore Olivier Gourmet.

En s’attaquant au sujet de la dépression – et de ses conséquences psychologiques sur l’entourage et, surtout, les enfants –  Dumont ne signe certes pas un film joyeux : UN ANGE A LA MER est sans doute tout le contraire mais il met en scène un amour filial bouleversant.

UN ANGE A LA MER
**
Réalisation : Frédéric DUMONT
Belgique/France/Canada – 2008 – 86 min
Distribution : Imagine
Drame
EA

Plus d’infos (photos, interviews, …) : www.unangealamer.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>