Critique : Toy Story 3

On 10/06/2010 by Nicolas Gilson

A la fois très drôle et émouvant, TOY STORY 3 est un petit bijou au pays du divertissement. Reposant sur une écriture intelligente le film emmène le spectateur au cœur d’une tendre aventure. Les années ont passés, Woody, Buzz et leurs amis appréhendent amèrement le départ d’Andy pour l’Université. Et au-delà c’est le deuil de l’enfance et de l’insouciance, terrain de rencontre et de jeu entre les jouets et leur propriétaire, qui est envisagé par l’équipe réunie de Pixar et de Disney. Pourtant jamais ce troisième opus ne s’embourbe dans une mièvrerie sentimentale. Bien au contraire il parvient à s’en moquer. Certes il joue la carte de la nostalgie mais l’humour dont il témoigne et le ton mis en place sont délectables.

La construction scénaristique est brillante : alors que le film s’ouvre sur l’imaginaire d’un enfant, c’est rapidement la distanciation quant à celui-ci – et ce que cela engendre sur les jouets personnifiés – qui devient centrale. Comment un jouet peut-il vivre dans l’indifférence de son propriétaire ? L’amour des jouets d’Andy à son égard est déchirant et quelque peu troublant. Car si celui-ci renvoie à une nostalgie évidente de la part des objets devenus sujets, il excite la nôtre à plusieurs égards. Et si nos jouets nous livraient ce même amour ? Mais TOY STORY 3 n’est pas pour autant un film réflexif. Il s’appuie simplement sur une hypothèse macrocosmique à la fois magique et pathétique, celle de l’irrationnel fantasme de l’enfance. Un terrible quiproquo sert alors de détonateur : les jouets pensent avoir été jetés aux ordures par Andy et s’enfuient vers un jardin d’enfants. Seul Woody est alors encore certain de l’amour d’Andy … L’aventure peut enfin commencer, avec une succession de rebondissements sans jamais perdre de vue la situation première. L’ensemble est rythmé, ponctué de passage presque larmoyant mais aussi et surtout empreint d’une dimension humoristique savoureuse. La rencontre de Barbie avec Ken est sans nulle doute la prouesse du film.

Lorsque Barbie, platement abandonnée par la sœur d’Andy, fait route vers le jardin d’enfants elle apparaît n’être qu’une caricature de la blonde écervelée. Elle répond en tous points aux critiques adressée à Mattel tant par les féministes que par les mouvements queer. Toutefois les créateurs se jouent habilement des stéréotypes : ils esquissent une personnalité creuse qui va se définir peu à peu. Mais si Barbie s’émancipe de son image, elle joue judicieusement avec. Elle découverte Ken, en tombe fatalement amoureuse … mais n’est ni aveugle, ni naïve pour autant. Lui – brimé d’être un jouet pour fille, mais s’en défendant – fait une apparition exceptionnelle se jouant de tous les codes de la mièvrerie des comédies sentimentales. L’évolution des protagonistes dans le film est délicieuse. Sont-ils plus amis qu’amant : TOY STORY 3 se risque timidement à quitter les voies de l’hétéronormalité. Certes avec légèreté et moquerie, mais la différence incarnée par Ken a beau être stigmatisée, elle n’est ni jugée, ni condamnée.

Sans doute est-il regrettable de constater à quel point la musique est dictatoriale, imposant toute émotion. Toutefois cela fonctionne car bien que conditionnante elle répond à l’évolution de la trame narrative. Et si le gonflement en 3D n’apporte rien, l’expérience n’est pas pour autant éreintante. La mise en scène est intelligente et la féérie est au rendez-vous.

TOY STORY 3
♥♥♥
Réalisation : Lee UNKRICH
USA – 2010 – 100 min
Distribution : Disney
Animation / Aventure / Comédie

Trackbacks & Pings

  • Cinem(m)a 23/06/10 | Cinem(m)a :

    [...] Bruxelles et vous parlent des sorties ciné de la semaine : l’arrivée de Ken et Barbie dans TOY STORY 3, LA TETE EN FRICHE avec Gérard Depardieu, Jennifer Lopez dans LE PLAN B, GORDOS et [...]

  • » Blog Archive » Cinem(m)a 23/06/10 :

    [...] Bruxelles et vous parlent des sorties ciné de la semaine : l’arrivée de Ken et Barbie dans TOY STORY 3, LA TETE EN FRICHE avec Gérard Depardieu, Jennifer Lopez dans LE PLAN B, GORDOS et IEP! Plus [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>