Critique : The Love Punch

On 01/07/2014 by Nicolas Gilson

Un truculent quatuor d’acteurs et une juste tonalité rendent THE LOVE PUNCH sympathique. Le film est un plaisant divertissement habilement écrit et mis en scène avec panache par Joel Hopkins qui enremêle, sous un angle humoristique, la comédie romantique et le film d’action – deux genres dont il fait malicieusement la satire. Artificiel et doucement kitch.

the love punch - avant

Let’s get drunk

Richard (Pierce Brosman) et Kate (Emma Thompson) se sont aimés jusqu’à divorcer. Alors que leur cadette entre à l’université, tous deux sont célibataires et ont du mal avec leur solitude. D’autant plus que Richard s’apprête à partir à la retraite et que celle-ci s’avère d’autant moins idyllique qu’il vient de perdre son assurance pension. Sa société ayant fait faillite suite à son rachat par un homme d’affaires français, il convainc son ex-femme de l’accompagner à Paris pour récupérer leurs dus. Et puisque que le businessman n’est pas ouvert au dialogue, ils s’improvisent escrocs sur la proposition de Kate…

Sur base d’une apparente légèreté, le réalisateur s’amuse avec la romance et les films à effets. Il tisse un scénario qui lui permet de signer une comédie qui se veut en bien des points un pastiche. Il caricature ainsi avec brio la routine des quinqua- et sexagénaires afin d’assoir une hypothèse réaliste dont il s’émancipe ensuite généreusement. L’exagération des situations, la maitrise des répétitions et une réelle acuité à l’écriture des dialogues sont ses atouts.

the love punch - après

Aux personnages et aux situations clichés et tirés en dérision, répond une mise en scène qui se jouent des effets démonstratifs et éculés d’un cinéma de divertissements contemporains – à l’instar de séquences au ralenti ou en accéléré sur un fond musical qui tient du placement de produit. Bien que son approche esthétique demeure en tout point superficielle, Joel Hopkins se moque ponctuellement d’un cinéma clairement mercantile et, ce faisant, parvient à le dépasser.

Il offre à Emma Thompson et à Pierce Brosman (mais aussi à Timothy Spall et à Celia Imrie) des rôles sur mesure qui deviennent les garants du succès de cette entreprise. Laurent Lafitte se défend correctement en interprétant avec flegme l’archétype auquel on lui demande de donner vie. Dans ses bras, Louise Bourgouin est à dessein iconique.

love punch - poster

THE LOVE PUNCH
DUO D’ESCROCS

Réalisation : Joel Hopkins
Royaume-Uni – 2014 – 94 min
Distribution : Remain In Light / Victory Productions
Comédie

piercebrosnan emmathompson THE LOVE PUNCH

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>