Green Lantern (3D)

On 28/07/2011 by Nicolas Gilson

Effets sonores, musicaux et visuels ouvrent le film : GREEN LANTERN, comme introduit par la voix-over, met en scène un univers fantastique. Une logique irréelle où les jeux de démonstrations s’esquissent comme autant de possibles aventures : rapidement un monde est mis en place et des enjeux sont dépeints. L’introduction est alléchante. Certes il s’agit d’une pure succession d’effets mais l’impression de plonger dans une réalité fantasque s’impose, aidée de la 3D.

Toutefois, trop rapidement, l’engouement premier s’effrite voire disparaît irrémédiablement. Certes le Story-Board est de qualité mais la mollesse du scénario et la foule de clichés qui flirtent avec la parodie sans l’intégrer ne permettent pas à Ryan Reynold de signer une grandiose adaptation du comic originel. L’importance de la musculature « bandée » de Ryan Reynolds n’a d’égal que le caractère désespérément tarte du personnage à qui tente de donner vie Blake Lively… Bref, plus proche de SUPER MAN que de SPIDER MAN, GREEN LANTERN est un film d’une rare mièvrerie, paternaliste et in fine bien pathétique.

THE GREEN LANTERN (3D)

Réalisation : Ryan REYNOLD
USA – 2011 – 113 min
Distribution : Warner Bros. Pictures
Aventure / Fantastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>