The Fighter

On 28/03/2011 by Nicolas Gilson

THE FIGHTER est la plongée dans la vie de Micky Ward. David O’Russel met en scène une rencontre singulière avec le boxeur dont la carrière stagna avant d’atteindre l’apothéose. Plus que de découvrir l’intimité d’un homme, THE FIGHTER nous permet d’envisager une époque en pleine mutation, notamment médiatique, tout en nous confrontant au destin d’une famille. Les combats sont nombreux : sur et en-dehors du ring, effectifs et intrinsèques voire symboliques.

Indéniablement la qualité d’interprétation et la justesse de l’ensemble du casting s’imposent comme l’élément essentiel à la réussite du film. Chacun des protagonistes est criant de vérité. Une authenticité qui se retrouve non seulement la mise en scène mais également dans la caractérisation subtile de l’ensemble des personnages ainsi que dans les choix pertinents des décors, des costumes, des accessoires ainsi que dans les choix d’éclairage.

L’intelligence de l’écriture de THE FIGHTER est de parvenir à nous faire ressentir l’évolution du temps qui passe avec les protagonistes. Nous percevons nous seulement leurs évolutions personnelles mais aussi celles des modes et des mœurs, bref d’une société donnée durant une époque clairement identifiable. En marge de la destinée de Micky Ward, c’est le devenir de notre société qui est annoncé avec l’émergence des programmes de la télévision à sensation (avec une centralité de HBO). Cette évolution ce retrouve également de manière ponctuelle dans la modulation de l’approche esthétique : la captation correspond alors aux canons esthétiques d’une époque en pleine mutation médiatique. De nombreux combats sont ainsi envisagés selon une captation propre à l’esthétique télévisuelle qui ne cesse de se moduler tout au long des années 90.

Toutefois la caméra de O’Russel est quelque peu trop présente. Si les choix qu’il opère nous permettent de nous fondre aux ressentis des protagonistes, notamment par le biais d’un cadrage serré où la centralité et l’expression des visages font sens, les mouvements incessants engendrent une ennuyeuse et désagréable distanciation. Mais qu’importe tant la force d’interprétation est troublante.

THE FIGHTER
♥♥(♥)
Réalisation : David O’RUSSEL
USA – 2010 – 113 min
Distribution : KFD
Drame / Biopic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>