Critique : The Damned

On 24/08/2014 by Nicolas Gilson

Avec un scénario rempli de clichés et une mise en scène simiesque, THE DAMNED est un film sans âme sur la possession de l’esprit. Par une journée orageuse, un groupe composé d’amis – dont un père et sa fille car il faut bien complexifier superficiellement l’histoire – se retrouvent dans une auberge isolée où il libère une fillette de la cave où elle est enfermée… Angoisse.

Gallows Hill

Oh my God ! Oh my God !

Mettant en place une série de protagonistes tous plus caricaturaux les uns que les autres, le scénario est d’une pauvreté telle que le moindre élément de caractérisation est évoqué à travers le dialogue. Dans ce marasme néanmoins trop commun, nous pouvons être heureux que les personnages n’annoncent ni leur poids ni leur couleur préférée. Étonnamment, alors que l’introduction des plus éculée tire en longueur, le caractère mystérieux du récit s’impose rapidement avec une balourdise pour le moins risible. Plus encore l’ensemble des éléments sont révélés (dans le dialogue, il va de soi) mais puisque les protagonistes n’y font pas attention, il s’agit de se réjouir de les voir s’engouffrer dans une sordide aventure. - Au suivant !

Manquant cruellement d’originalité et d’imagination, les scénaristes esquissent de nombreuses pistes narratives qu’ils ne développent jamais – ce qui n’est toutefois, vu le niveau, pas plus mal. Certaines séquences sont tellement grotesques qu’un doute se dessine au fur et à mesure que l’intrigue se développe : le réalisateur tenterait-il de mettre en scène avec beaucoup de sérieux un pastiche digne de SCARY MOVIE mais dépourvu de références ?

Bien que l’ensemble soit mis en scène sans singularité ni brio, le film demeure efficace. Le jeu affecté des acteurs et le caractère dictatorial des renforts sonores et musicaux n’y sont pas pour rien. Néanmoins il faut reconnaître que THE DAMNED est un film réellement mystérieux car le sang n’y imprègne pas les draps qui recouvrent des corps encore chaud qui en sont pourtant couverts.

The damned - poster (Gallows Hill)

THE DAMNED

Réalisation : Victor Garcia
USA – 2013 – 86 min
Distribution : Kinepolis
Horreur

GALLOWS HILL, (aka THE DAMNED), Gustavo Angarita, 2014. ph: Carolina Cardona/©IFC Midnight/courtesy

IMG_5123.CR2

the-damned-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>