The Bears Are Back In Town

On 07/02/2013 by Nicolas Gilson

Dès l’arrivée à l’aéroport le Berlinale s’impose comme un évènement incontournable. Avec une touche d’humour, l’identifiable ours, qui s’affiche cette année dans une nouvelle déclinaison à la fois tri- et multi-colore, est d’emblée immanquable. Et si l’évènement est international, il n’en reste pas moins une célébration pour l’ensemble des berlinois du cinéma… en version originale !

Dire que la ville est tournée vers le cinéma, à l’instar de la cité cannoise au mois de mai, serait sans doute faux. Berlin vit en dehors du festival et continue à le faire pendant que nombre de ses cinémas accueillent un imposant public ! Car la véritable différence réside dans le caractère populaire de l’évènement. Sans doute doit-il se battre – ou plutôt s’organiser – pour obtenir certains billets plus convoités que d’autres, mais tous les films programmés sont accessibles au quidam ! Quelques jours avant le festival, après la publication de l’ensemble des séances, tout spectateur peut acheter ses billets en ligne…

Et si les flash crépitent moins autour du tapis rouge qui mène au Berlinale Palast, le festival tient tout autant que Cannes du glamour. Et sa programmation est tout aussi excitante !

19 films concourent en Compétition Officielle cette année alors que la section en comporte 24. Présenté hors-compétition, THE GRANDMASTER de Wong Kar Wai ouvrira officiellement cette édition ce jeudi soir avec une cérémonie qui tient du gala. Toujours trop longue, celle-ci est rythmée comme un show-télévisé et ponctuée de mini-concerts. Elle permet toutefois de rencontrer les organisateurs du festival et les membres du Jury de la compétition. Celui-ci est présidé par Wong Kar Wai et composé de la réalisatrice danoise Susanne Bier (LOVE IS ALL YOU NEED), du réalisateur allemand Andreas Dresen (WOLKE 9), de la directrice photo Ellen Kuras (qui a notamment collaboré avec Michel Gondry et Sam Mendes), de la réalisatrice iranienne Shirin Neshat, de l’acteur américain Tim Robbins et de la très talentueuse productrice et réalisatrice grecque Athina Rachel Tsangari (ATTENBERG).

Parallèlement à la Sélection Officielle, la Berlinale propose plus de 10 autres sections et autant de programme. Le plus imposant d’entre eux est celui du Panorama et, comme de coutume, le plus novateur sera celui du Forum. D’entrée de jeu la frustration est au rendez-vous puisqu’il est nécessaire de faire des choix et impossible de tout découvrir ! A noter que le festival est résolument tourné vers le public et ce dès le plus jeune âge : il propose ainsi la section Generation qui initie chaque année quelques 60.000 enfants et adolescents au cinéma et à l’éducation aux images !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>