Critique : The Assassin

On 21/02/2016 by Nicolas Gilson

Avec THE ASSASSIN Hou Hsiao Hsien nous plonge dans la Chine romanesque du 9 ème siècle. Il signe un film d’action à la photographie sublime qui n’en est pas moins figé, récitatif et incommensurablement artificiel. Amère refrain sempiternel…

Nie Yinniang maîtrise les arts-martiaux qui lui ont été enseignés par une vieille nonne. Envoyée à Weibo afin de tuer son cousin Tian Ji’an auquel elle a été promise avant d’être contrainte à l’exil, la jeune-femme est une réelle machine à tuer mais demeure encore encline aux sentiments, ce que lui reproche son mentor.

the Assassin  © SpotFilms

Un intertitre pose le cadre de l’action avant que nous ne soyons confrontés à une introduction en noir et blanc où se dessine la relation entre Nie Yinniang et celle qui l’a muée en arme. Lorsque le titre s’inscrit, s’opère un passage à la couleur. L’action se dessine insensiblement à mesure que le dialogues ancrent quelques enjeux. Toutefois l’atmosphérisation prime avec notamment le récit d’un conte au coeur de la ligne narrative première… Les pistes se brouillent comme infectées de filtres sensibles mais néanmoins opaques tandis que toujours le dialogue, récitatif et affecté, acte de l’évolution narrative – dont ne semble possible aucune réelle émancipation. Au fil de la complainte l’action s’impose comme une nécessaire respiration – histoire de ne pas sombrer pleinement dans l’ennui.

Pompeux et assommant, le film est mis en scène de manière paradoxale. À une gestuelle emprutée au point que l’ensemble de la mise en scène paraît être chorégraphiée, répond un jeu de l’emsemble des comédiens – à l’exception des enfants – proprement ampoulé et affecté. Le soin accordé aux décors et au costumes est-il total que certains personnages paraissent étonnment grimmés. Toutefois, le soin accordé à la photographie la rend mirifique : avec des effets de filtre et de voile suggérant des surimpressions et effaçant toute notion d’espace et de temps, Hou Hsiao Hsien s’impose comme un magistral faiseur d’images.

The Assassin - cannes 2015  © SpotFilms

NIE YINNIANG
The Assassin

Réalisation : HOU Hsiao Hsien
Chine – 2015 – 105 min
Distribution : Lumière
Aventure

Cannes 2015 – Sélection Officielle – Compétition
Film Fest Gent 2015 – Global Cinema

Cannes 2015 signature 2mise en ligne initiale le 21/05/2015The Assassin affiche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>