Critique : L’homme qu’on aimait trop

Après LA FILLE DU RER (2008), André Téchiné s’intéresse à nouveau à...

l-homme-qu-on-aimait-trop-guillaume-canet-adele-haenel