Submarine

On 07/11/2011 by Nicolas Gilson

Bienvenue dans l’univers de Oliver Tate. Un adolescent à l’imagination débordante qui envisage sa vie comme du cinéma. Centre de son propre monde, il nous conte son quotidien qu’il perçoit plus extraordinaire qu’il ne l’est, partagé entre le désir pour Jordana (et la folle envie de perdre son pucelage) et la crainte de voir sa mère fondre dans l’idéologie sectaire (et les bras) de leur nouveau voisin… Un humour décalé. Un film délicieux servi d’un casting admirable !

Pour son premier long-métrage, Richard Ayoade adapte le roman de Joe Dunthorne. Il signe de fines caractérisations de personnages (renforcées par les costumes) et met en scène un univers singulier au cœur duquel il revisite et entremêle les genres (notamment avec le chapitrage du film). Il met en place une dynamique liant horreur et absurde, en construisant son film selon l’esprit de son protagoniste principal. Il met en place de nombreux effets visuels, qu’il assume comme autant d’artifices, et joue avec la dimension musicale – délectable !

D’emblée la centralité du personnage d’Oliver Tate est évidente. Par le biais d’une voix-over celui-ci nous impose son point de vue absolu : SUBMARINE est la mise en scène de sa vie, entre ses fantasmes, ses impressions, ses désirs et la réalité de son quotidien. Une réalité toutefois relative, puisqu’il nous la conte… Qu’il soit persuadé d’être un grand écrivain n’est dès lors que plus savoureux ! L’humour est décapant : tantôt ironique, tantôt sarcastique.

SUBMARINE
♥♥♥
Réalisation : Richard AYOADE
UK – 2010 – 97 min
Distribution : Imagine Film
Comédie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>