Critique : Snoopy et les Peanuts

On 22/12/2015 by Nicolas Gilson

A l’initiative du fils de Charles M. Schultz, Snoopy retrouve le grand écran dans une aventure romantico-initiatique dont le héros est Charlie Brown. Confiée au studio père de L’AGE DE GLACE et de HORTON, la production s’adresse avant tout au jeune public sans oublier pour autant les plus grands qui comprendront quelques références au aventures qui ont traversé les cases originelles. Tout à la fois inventif et franchement gnangnan, PEANUTS est plaisant (sans jamais être captivant).

peanuts-snoopy-2015

Charlie Brown en est persuadé, il va y arriver. Il va parvenir à faire monter dans les airs ce nouveau cerf-volant et à maîtriser les vents. C’est l’hiver et le grand mangeur sommeille. Mais alors qu’il s’élance la rumeur le rattrape : aussi adorable soit-il Charlie Brown est un « loser » aux yeux de tous. Entre jugement et manque de confiance en soi, Charlie Brown est confronté au cynisme du monde dans lequel il évolue. Mais l’emménagement d’une nouvelle famille dans le quartier va changer la donne. Charlie Brown est foudroyé par la beauté de « la nouvelle » dont il compte bien être l’amoureux… si seulement il parvient à lui parler.

Bien que cousue de fil blanc, la trame narrative est ponctuée de nombreux sketchs et interventions dont Snoopy devient le réel protagoniste. Il sera l’ami bienveillant autant que taquin de Charlie Brown. Un complice qui partira lui aussi en quête d’amour au coeur de son imaginaire romanesque où il combat un Baron Rouge un peu trop mystérieux… Titré au pluriel, le film met en scène toute la bande de gamins imaginés par Charles M. Schultz dont les traits de caractère – quelque fois au sens propre du coup de crayon – s’imposent pour notre plus grand plaisir.

Conçue en 3D, l’animation surprend tant elle est lisse tout en respectant l’hésitation caractéristique de la ligne du créateur du comics. Et force est de constater que la réelle trouvaille esthétique réside dans l’intrusion d’effets en 2D au coeur de l’animation en volume virtuel… Cette dynamique de jeu avec la matière se répand toutefois au-delà de l’animation, notamment dans l’emploi de la musique qui habille chaleureusement le film et ancre une complicité avec le spectateur (surtout celui qui apprécie le personnage de Schroeder).

THE PEANUTS MOVIE
SNOOPY ET LES PEANUTS – Le Film

Réalisation : Steve Martino
USA – 2015 – 88 min
Distribution : 20th Century Fox
Animationsnoopy - affiche

Snoopy - the movieCharlie Brown - Peanuts movie 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>