Critique : Sightseers (Touristes)

On 11/02/2013 by Nicolas Gilson

A la fois réaliste et affranchi de toute morale, SIGHTSEERS est un film surprenant, drôle et captivant. Une délicieuse comédie qui flirte avec le film de genre. Jubilatoire !

Sightseers - Alice Lowe

- It was an accident, mum
- So, were you

D’entrée de jeu le ton est donné : une succession de plans (présentant tantôt un chien encadré, tantôt l’élaboration d’un trajet épinglé sur une carte) conduisant à la confrontation aux râles d’une dame d’une cinquantaine d’année esquisse un humour narquois et un réalisme saisissant qui tient du pathétique. La caractérisation des protagonistes auxquels nous sommes proprement confrontés s’impose avec économie alors que chaque élément qu’il soit matériel (décors, costumes, accessoires) ou dialogique fait sens.

Tina a 26 ans et quitte sa mère pour quelques jours afin de partir avec Chris, son amoureux, découvrir l’Angleterre en caravane. Le départ est pour nous une mise en bouche délectable ! L’horrible mère possessive nous amuse à mesure qu’elle nous effraie ou nous foudroie. Et le caractère empoté de Tina fait mouche !

La première étape du voyage est purement jouissive. Lorsque Tina et Chris se rendent au musée du Tramway un incident perturbe leur idylle : un grossier merle jette l’emballage de son cornet glacé par terre et refuse de le ramasser. Chris déraille complètement et se révèle avoir un caractère trouble. Lorsqu’ils sont prêts à reprendre la route, en manoeuvrant pour quitter le parking, Chris écrase le faiseur de trouble. Il prétend que c’est un accident. Le voyage continue. Et les rebondissements arrivent !

 

Sightseers - un film de Ben WheatleyLa ligne narrative est surprenante tout en faisant preuve d’un réalisme percutant. Au fil des trajets et des rencontres, la caractérisation des protagonistes s’étoffe peu à peu et devient l’élément moteur et inquiétant du film – d’autant plus qu’il est question d’une singulière passion. Le scénario est truffé de petites pépites : les situations et les dialogues sont proprement délectables. Le lugubre et la légèreté font corps dans une comédie macabre diablement intelligente !

Si l’écriture est habile, la réalisation l’est tout autant. Ben Wheatley privilégie une approche réaliste et nous confronte aux actions et à l’émoi de ses protagonistes en optant pour un cadre serré. Il ancre également une dynamique ironique grâce à la captation en gros plans de nombreux détails – nombre d’éléments qui nourrissent le scénario. Le montage est pertinent et permet de mettre en place d’emblée un climat angoissant en recourant notamment (et intelligemment) à une musique qui contraste avec la légèreté apparente avec laquelle s’ouvre le film. Le montage se module avec adresse en fonction des séquences et semble épouser le regard ou l’évolution des protagonistes – nous sommes ainsi par exemple confrontés aux délires de Chris ou aux souvenirs de Tina.

Enfin l’interprétation de Alice Lowe et Steve Oram qui signent le scénario original du film et portent le projet depuis de nombreuses années est tout bonnement extraordinaire !

SIGHTSEERS
TOURISTES
♥♥♥
Réalisation : Ben WHEATLEY
Royaume-Uni – 2012 – 89 min
Distribution : Cinéart
Comédie

Cannes 2012 : Quinzaine des réalisateurs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>