Rien de Personnel

On 20/01/2010 by Nicolas Gilson

Mathias Gokalp met en scène un jeu cynique et captivant, au sein duquel évoluent non seulement ses protagonistes mais également le spectateur. Trois chapitres composent son récit filmique et en conditionnent la lecture. Le réalisateur part de l’individu isolé au sein d’un groupe avant d’envisager le groupe dans son ensemble. Il travaille sur la répétition de séquences, selon un changement de point de vue, afin de mettre en place un réel portrait social d’un microcosme particulier, celui d’une entreprise salariale. Une mise en scène intelligente et une direction d’acteur subtile insuffle au film une cruelle tension.

Le réalisateur réussit au sein de son premier long métrage à manipuler le spectateur. Cependant celui-ci n’est pas pris en otage, Mathias Gokalp lui joue un tour où il le floue afin qu’il puisse comprendre le trouble qui habite les différents protagonistes du film. Le premier chapitre du film semble être une banale séquence introductive confrontant le spectateur au désarroi d’un homme, perdu et nerveux, semblant être dominé par une jeune cadre féline. Mais rapidement l’artifice est dévoilé : le deuxième chapitre contraint le spectateur à ouvrir les yeux sur univers tout autre et les masques commencent à tomber.

Mathias Gokalp va alors jouer une première fois sur la répétition. Les mêmes scènes sont esquissées selon un autre point de vue. En changeant de cadre, l’attention du spectateur se déplace, tout comme l’interprétation qu’il donne aux situations. Les certitudes premières s’effacent, et le trouble habite tant les protagonistes que le spectateur. Le troisième chapitre peut alors prendre place. Peu à peu Gokalp esquisse le fonctionnement d’un groupe, et au-delà de la société dans lequel celui-ci s’inscrit. Un amer constat pourtant empli d’espoir grâce à l’humanité qui prend vie dans le jeu riche et pluriel des différents comédiens.

RIEN DE PERSONNEL
**(*)
Réalisation : Mathias Gokalp
France – 2008 – 91 min
Drame
Distribution : Cinéart – en salle dès le 18/11/2009

Trackbacks & Pings

  • FIFF : 03/10/09 | Cinem(m)a :

    [...] moins de 11 long-métrages vous sont proposés ce samedi, parmi lesquels RIEN DE PERSONNEL de Mathias Gokalp (compétition Emile Cantillon), A L’ORIGINE de Xavier Giannoli ou encore LES [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>