Retour à la réalité

On 29/05/2013 by Nicolas Gilson

Le Festival de Cannes s’est clôturé dimanche avec la remise de la Palme d’Or au film d’Abdellatif Kechiche LA VIE D’ADELE ainsi – oh exception, nouveauté, originalité – qu’aux actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. Une cérémonie découverte entre les couloirs du Palais des Festivals et la salle de conférence de presse où il fallait tendre l’oreille à défaut d’avoir du son tandis que journalistes et photographes prenaient place peu à peu. Jane Campion, Agnès Varda puis Spielberg défilent sur le tout petit écran et les lauréats sont dévoilés. Qui de Micheal Douglas ou Osacr Isaac va recevoir le prix d’interprétation masculine ? Ce sera Bruce Dern – le seul a tiré son épingle du jeu dans NEBRASKA. Dès lors, le présence de l’acteur du film des frères Coen – revenu in extremis – garantit un autre prix pour INSIDE LLEWYN DAVIS. Lorsque Bérénice Bejo reçoit le prix d’interprétation, on comprend alors que LE PASSE n’obtiendra aucun autre prix majeur – ces règles qui ont mouvementé le festival depuis le Palmarès de 1999 et qui ne pourraient que conduire à un prix du scénario ou de la mise en scène.

Conférence de presse - Palme d'Or LA VIE D'ADELE

Tout le monde attend, s’attend à ce que LA VIE D’ADELE remporte la Palme. Mais tout le monde aussi désirait que les actrices du film soient récompensées. Scénario pour A TOUCH OF SIN ; Mise en scène à Escamante pour HELI – dont le travail a été dénigré par une partie de la presse ; pris du Jury à Kore-Eda pour LIKE FATHER, LIKE SON. Les frères Coen décrochent le Grand Prix et la Palme, présentée comme remise à la fois au film, au réalisateur et aux actrices, contente tout le monde.

Maintenant, alors que le public du Grand Théâtre Lumière découvre ZULU de Jérôme Salle, le jury débarque en salle de presse. Kidman et Spielberg à moins de deux mètres de soi : c’est cela aussi Cannes. Questions habiles et malhabiles : on ne saura rien des films ayant mis le jury d’accord (trois prix ont été décidé à l’unanimité) – et Gilles Jacob ne l’a pas encore twitté. C’est maintenant au tour des lauréats d’entamer un marathon. L’occasion pour Alexander Payne et Oscar Isaac de faire des blagues et de séduire la presse. Celle aussi pour Bérénice Béjo de confirmer – avec une réelle sincérité – la surprise qui fut sienne (et mienne, mais elle ne le sait pas et n’en aurait que faire) d’obtenir le prix d’interprétation. Lorsque Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos (à vos souhaits) quittent la salle de presse, le festival est vraiment fini. Et un certain soulagement s’en vient.

Inside-llewyn-Davis

Certes se plaindre d’une petite quinzaine dédiée au cinéma n’a aucun sens mais la fatigue est là. La veille, après la clôture du Certain Regard, ce fut à la fois la fin d’un stress et d’une aventure avec la remise de la Queer Palm au film L’INCONNU DU LAC d’Alain Guiraudie. Une cérémonie sans faste mais sympathique sur l’une des plages privées très (trop?) légèrement arrosée par la marque dont elle porte le nom. On a voulu continuer la fête, on a été coupé dans notre élan. Qu’à cela ne tienne, on s’est risqués au 3,14 afin de découvrir qu’une vulgaire bière peut couter bien plus que de nombreux lunchs. Après tout, c’est là que l’on a appris que le Coen et Kore-Eda étaient rappelés et qu’Ozon et Despleschin n’auraient rien. A la veille des délibérations, nombreuses sont les rumeurs qui étrangement se confirment ensuite (mais il faut bien qu’ils puissent prendre l’avion pour être présents).

Lundi au soleil. Retour en train. Retour à la réalité. Les visions de presse sont à nouveau programmées à 10h du matin. Mais la fatigue aura raison de JE SUIS SUPPORTER DU STANDARD. Mecredi s’en vient déjà avec ses sorties – peu cette semaine – dont le singulier et éprouvant (ou superbe c’est selon) TO THE WONDER de Terrence Malick et LE PASSE qui a valu le prix d’interprétation à Bérénice Bejo. Un festival pointe le bout de son nez : amateur de documentaires ou curieux la 5 ème édition du Millenium se tient du 31/05 au 9/06. Et un autre se dessine déjà dans la foulée : du 19 au 26/06 le Brussels Film festival investira à nouveau Flagey à l’exacte période où, comme de coutume, la Quinzaine des Réalisateurs proposera une reprise de sa programmation à la Cinematek (du 20 au 27/06). Cannes s’offre à vous !

La quinzaine en tournée

Le Passé - Asghar Farhadi

To the wonder - Olga K - Ben Affleck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>