Rachel

On 06/01/2010 by Nicolas Gilson

Après son documentaire LE MUR (2004) Simone Bitton s’intéresse à une des facettes du conflit israélo-palestinien en revenant sur la mort tragique de Rachel Connie –  cette jeune américaine qui, en tentant d’empêcher les bulldozers de l’armée israélienne de raser les maison des réfugiés palestiniens de la Bande de Gaza, a été écrasée.

Les documents sur lesquels s’appuient la réalisatrice sont nombreux et pluriels, plus encore les témoins qu’elle rencontre enrichissent, quelques fois malgré eux, son propos et sa démarche. Bien que subjective celle-ci tant à une réelle objectivité : certes Bitton condamne les exactions israéliennes et donc la politique du pays, mais ce sont les acteurs israéliens qui attestent du caractère militaire de l’Etat et qui en rendent les actes révoltants.

Toutefois découvrir RACHEL, c’est appréhender une facette d’un iceberg. Le film ne tend pas à répondre à la question de la culpabilité ou non des militaires dans la mort de Rachel Connie, mais bien à révéler le marasme qui conduit à l’asphyxie d’une population unitairement considérée comme terroriste. Un ennui cependant réside dans un manque cruel de contextualisation au-delà du tragique fait-divers.

La réalisation est épurée bien que Simone Bitton opte pour une mise en scène frontale des différents témoins. La présence de la réalisatrice, son implication, se sent mais cela s’avère nourricier. Son interrogation, la volonté qui est sienne de dire ce que d’autres taisent, sert de fil conducteur et insuffle au film une réelle dynamique. Bien le documentaire tire quelque peu en longueur, la justesse de la démarche s’impose.

RACHEL
**
Réalisation : Simone Bitton
France – 2008 – 100 min
Distribution : Cinéart
Documentaire
EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>