Critique : Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

On 13/04/2014 by Nicolas Gilson

Sympathique surprise que QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ? tant la comédie potache aborde avec efficacité et intelligence un complexe sujet de société. Tous les clichés y passent et volent en éclats selon autant de points de vue qu’il y a de protagonistes. Plus que vieillotte, une comédie « vintage ».

Questcequonafaitaubondieu

« Raciste, moi ? Mais je suis républicain et gaulliste, comme mon père »

Marie et Claude Verneuil (Chantal Lauby et Christian Clavier) sont franchement « vieille France ». Parents de quatre filles, ils en ont marié trois dans l’intimité car ils étaient honteux de leurs gendres. Ce n’est pas qu’ils sont racistes mais bon, un musulman, un juif et un chinois, ça ne permet pas à Madame d’organiser un beau mariage dans l’église du village où trône leur villa quatre façades. D’ailleurs, incompris de leurs filles, ils ne les voient plus. Mais l’organisation du réveillon de Noël et bientôt le mariage de la dernière, avec un bon catholique, pourrait changer la donne…

Dans le contexte d’une xénophobie montante voilà une comédie qui derrière la balourdise apparente fait du bien. La construction scénaristique tend à la pure efficacité. L’ouverture du film permet de mettre en place la réalité de la famille et en parallèle la caractérisation des protagonistes. Quelques tableaux esquissent ainsi les enjeux et attestent rapidement que le racisme a autant de visages qu’il y a de cultures. Le racisme ordinaire est révélé avec force et économie au coeur d’une séquence de repas où le réalisateur exacerbe moult clichés. « Raciste, moi ? Mais je suis républicain et gaulliste, comme mon père » : amusante, la réplique condense l’essence de la démarche.

Si les personnages sont dépeints à gros traits, Philippe de Chauveron ne se contente pas de les croquer et joue proprement avec les caractéristiques mises en scène à l’instar de la fille émotive. Cela rythme la narration principale tout en la nourrissant. Certaines séquences sont proprement drôlissimes, d’autres certes moins, mais l’ensemble fonctionne et, loin de toute stigmatisation simpliste, devrait ravir un large public tout en l’invitant à une mise en perspective des clichés dont il s’amuse. Certes l’approche esthétique de Philippe de Chauveron ne révolutionne en rien le cinéma mais présente toute de même l’intérêt d’une fluidité certaine tout en étant construite selon le regard du spectateur (tout complices des protagonistes et témoin de leur état).

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu

QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ?
♥(♥)
Réalisation : Philippe de Chauveron
France – 2014 – 97 min
Distribution : Cinéart
Comédie

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu

Qu'est-ce quo'on a fait au bon dieu - Christian Clavier - Chantal Lauby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>