Philomena

On 08/01/2014 by Nicolas Gilson

Stephen Frears signe une admirable adaptation de l’ouvrage de Martin Sixsmith* dévoilant le parcours d’une femme irlandaise dont le fils a été mis en adoption contre sa volonté. Sur base d’un scénario signé par Steven Coogan et Jeff Pope, il met en scène tout à la fois un bouleversant portrait et un thriller sensationnel, le tout avec un humour décapant et une justesse de regard déconcertante. Divine Philomena, Judi Dench est éblouissante dans le rôle-titre.

philomena-philomena

En 2003, Philomena (Judi Dench) révèle à sa fille qu’elle a eu un fils alors qu’elle était adolescente. Pieuse et naïve, elle ne parvient plus à vivre avec le terrible secret du fils qui lui a été enlevé aussi, le jour où il devrait fêter ses 50 ans, elle craque. Le hasard fait que sa fille rencontre un journaliste désabusé, Martin Sixsmith (Steven Coogan), à qui elle conte son récit. Pourtant peu enclin au sensationnalisme, Martin décide de rencontrer Philomena et, convaincu par la sincérité de la femme, décide de se lancer dans une enquête dont la finalité serait de retrouver l’enfant.

Ce faisant, tandis que Philomena revisite son histoire, Martin découvre la réalité qui fut celle de plusieurs jeunes filles « déchues » envoyée au couvent de Roscrea pour cacher ce que l’on refusait de voir. Choqué par le comportement des nonnes et de l’Eglise catholique, il est d’autant plus surpris par l’indulgence de Philomena qui s’est pourtant battue en vain durant des années pour retrouver son fils et qui porte son histoire tel un fardeau dont elle pourrait, enfin, se libérer.

Le scénario est habile est parvient à nous confronter tant au ressenti de Philomena qu’à celui de Martin. Ainsi il s’agit tout à la fois de l’évocation du passé de Philomena qui, naïve et amoureuse, croqua la pomme sans rien savoir du fruit défendu et de la révélation de ce que la société et l’éducation jugeaient « normal ». Au fil de leurs recherches, Martin et Philomena se dévoilent et se nourrissent mutuellement dans leurs interactions. L’homme est érudit, la femme n’a pas la même éducation. Leurs lectures divergent comme leur appréhension du monde ce qui crée un dialogue plein de sens. Et ce d’autant plus lorsque l’ouverture d’esprit de Philomena, qui connaissait son fils de manière intuitive voire instinctive, se veut réjouissante et surprend, peut-être, Martin.

Philomena-Stephen Frears

La force indéniable de l’écriture est, au-delà du suspens mis en place et de la réalité révélée, la juste caractérisation des protagonistes qui offre à Judi Dench et à Steve Coogan des rôles qu’ils endossent merveilleusement. L’actrice transcende proprement la simplicité d’une femme ordinaire qui vient d’un milieu populaire et regarde le monde avec humilité, tandis que le co-scénariste du film témoigne d’un flegme et d’un sarcasme savoureux.

Stephen Frears parvient d’entrée de jeu à nous fondre au ressenti de Philomena. Il joue d’emblée avec nos attentes et nous emporte dans un tourbillon émotif à l’instar de celui qui a surpris la jeune Philomena et qui, cinquante ans plus tard, la conduit à dévoiler son secret.

Le montage est un outil permettant au réalisateur d’attiser notre curiosité tout en nous plongeant au coeur même du trouble de Philonema. Ainsi l’emploi des flash-backs devient purement sensationnel tant il s’agit de revivre avec la protagoniste les moments-clés qui la hantent et auxquels elle veut, enfin, faire face.

Ne sombrant jamais dans le pathos malgré une orchestration musicale pour le moins dictatoriale, Stephen Frears porte une attention particulière aux détails qui, telle la main tremblante de Judi Dench, se veulent décontenançant. Le réalisateur, qui n’est jamais voyeur, trouve la juste distance dans le ton général qu’il insuffle au film : celui-ci est tout à la fois désarçonnant et empli d’humour si bien qu’il en devient enchanteur.

* »The Lost Child of Philomena Lee », Martin Sixsmith, 2009

Philomena

PHILOMENA
♥♥♥
Réalisation : Stephen Frears
Grande-Bretagne – 2013 – 97 min
Distribution : Paradiso Films
Drame

Venise 2013 : Compétition Officielle (Prix du scénario)

philomena-Judi Dench-Steven Coogan

PHILOMENA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>