Perfect Sense

On 19/03/2012 by Nicolas Gilson

Avec PERFECT SENSE, David Mackenzie propose une romance-catastrophe. Un compromis entre deux genres qui s’avère sans intérêt tant l’approche est superficielle au point d’être dépourvue de la moindre dimension empathique qu’il s’agisse de la projection du spectateur au coeur de la catastrophe ou de la cristallisation amoureuse dont le caractère parodique n’est jamais assumé.

La seule souffrance possible n’est dès lors pas celle mise en scène mais celle qui consiste à y être confronté. Enrobé musicalement et encadré par une intervention en voix-over, PEFECT SENSE conte le tragique destin du monde où, un à un, disparaissent les sens. Une curieuse épidémie qui attaque soudainement et de manière radicale la planète entière. Le rôle de la voix-over est de dramatiser la narration en lui insufflant une dimension macrocosmique. Une dramatisation qui, à l’instar de l’ensemble du film, est toute superficielle. Une dramatisation dont l’esthétique « clip » est d’un rare mauvais goût intégrant les principes esthétiques de l’absence complète d’originalité doublée d’un destructeur manque de cohérence entre une volonté de rendu réaliste et une artificialité trop marquée.

Mais PERFECT SENSE est aussi une histoire d’amour bateau et mièvre où se rencontrent Susan (Eva Green) et Michael (Ewan McGregor). Tous deux sont caractérisés de manière schématique et clichée avant de pouvoir se perdre follement dans une histoire qui les dépasse, dont les rebondissements sentimentaux ne trouvent pas même d’intérêt dans l’évolution catastrophique de l’environnement des protagonistes (la perte des sens).

Les acteurs semblent se donner corps et âme : ils semblent emportés, déchirés, passionnés. David Mackenzie capte cela mais en fait un spectacle désolant tant il est démonstratif et dépourvu de sensation. Les gestes deviennent chorégraphiés, les intentions du réalisateur s’imposent sans que rien ne soit ressenti. Plate allégorie aussi du sens de la vie – PERFECT SENSE tien, tiens… – qui ne peut s’épanouir que dans le relation à l’autre.

PERFECT SENSE

Réalisation : David MACKENZIE
UK – 2011 – 92 min
Distribution : ABC Distribution
Drame / Thriller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>