Pandorum

On 01/12/2009 by Nicolas Gilson

Sortie du Film Pandorum de Christian ALVART

Plus que conditionnant, l’élément essentiel de PANDORUM en est la composition, l’enrobage musical. Comme dans les films de genre classiques la tension repose sur l’hypothèse musicale qui en devient plus qu’atmosphérique. En association à celle-ci une image sombre, tellement sombre que rien ou presque n’apparaît à l’écran – tantôt un morceau de visage, tantôt une araignée ou un faisceau lumineux : c’est qu’il faut tenir le spectateur en haleine, il doit avoir peur, craindre la moindre ouverture, le plus infime mouvement … Et cela fonctionne, indéniablement et heureusement car ce n’est pas sur le scénario qu’il est possible de s’appuyer pour le captiver.

Un vaisseau spatial parti pour une planète sur laquelle la vie a été découverte avec à son bord 60 000 colons qui s’avèrent rapidement être les seuls survivant de l’espèce humaine, un problème technique, un gentil et des méchants … Et une question : l’humanité va-t-elle être sauvée ?

Grâce à la photographie et à une captation des mouvements telle que ni l’espace, ni les gestes ne sont perceptibles – intelligibles – le réalisateur parvient à ancrer la tension orchestrée par la musique. Des monstres crapuleux, une poitrine plantureuse ponctuent l’ensemble. Rien de bien passionnant, neuf ou original.

PANDORUM
*
Réalisation : Christian ALVART
USA – 2008 – 105 min
Distribution : Belga Films
Fantastique – Science-fiction
ENA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>