One Day

On 17/08/2011 by Nicolas Gilson

Après AN EDUCATION, Lone Scherfig réussit à nouveau admirablement une nouvelle adaptation qui est cette fois signée par l’auteur-même du roman mis en scène (David Nicholls). ONE DAY dépeint une relation amoureuse, au sens pluriel de l’adjectif, entre Emma et Dexter, en les découvrant à partir de leur rencontre le 15 juillet 1988 et en les retrouvant ensuite et alors à cette même date, les années passant.

LORSQUE LES SENTIMENTS DESARCONNENT

Si le scénario est habile, il est servi d’un casting judicieux et d’une mise en scène aussi efficace qu’intelligente (la qualité de la photographie est à souligner). Malgré quelques évidences narratives et des sentiments mielleux, ONE DAY séduit et bouleverse tout à la fois – le seul bémol revient à la musique extradiégétique purement conditionnante qui n’est que trop lanscinante.

La réussite tient à un élément simple : Lone Scherfig parvient à inscrire ses personnages dans la réalité des deux décennies auxquelles elle (re)donne vie. Les décors, les costumes et les accessoires au sens large – ce y compris les musiques d’ambiance intradiégétiques – sont autant d’éléments savoureux. Jim Sturgess et Anne Hathaway, qui tendent à une complicité troublante, sont d’une rare crédibilité à travers les âges et les époques pourtant bien stéréotypées.

Est-il question de nostalgie ou de sacralisation amoureuse – de cristallisation ? – : ONE DAY est une comédie romantique à la naïveté réjouissante qui donne envie de croire à l’amour.

ONE DAY
UN JOUR
♥♥♥
Réalisation : Lone SCHERFIG
UK – 2011 – 108 min
Distribution : BFD
Comédie romantique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>