Magritte 2016 : Le Palmarès

On 06/02/2016 by Nicolas Gilson

« Les Magritte, c’est comme la coupe du monde : tout le monde joue mais Jaco Van Dormael gagne ». La blague (prémonitoire) de la soirée est là. Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleure musique : LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT de Jaco Van Dormael est le grand gagnant de la 6 ème édition des Magritte, même s’il est numériquement à égalité avec ALLELUIA qui remporte 4 trophées techniques. 

Jaco Van Dormael & Thomas Gunzig © Alice Khol

Jaco Van Dormael & Thomas Gunzig © Alice Khol

Après une introduction aérienne des plus « broleuse », Charlie Dupont a cédé parole à une Belge de Belgique devenue Belge de France, Marie Gillain. Espérions-nous que le niveau s’élève et que les fanfaroneries cessent, que l’actrice s’est livrée à un exercice de lecture qui laisse pantois au point de rendre appréciables les bribes de comptoir qui ont ouvert le bal. La Présidente 2016 semblait péniblement découvrir son texte. Au moins celui-ci épargnait le Prince Laurent dont n’a cessé de se gausser Charlie. Bref, d’entrée de jeu la Cérémonie s’est pris les pieds dans le tapis – pour ne jamais parvenir à se relever.  Charline Vanhoenacker, en remettante étincelante, nous fera rire, heureusement. Vincent Lindon, au terme d’un hommage trop long, évoquera avec brio la censure qui gangrène le cinéma… français, fier de venir chercher un César à Bruxelles. Pour amuser la galerie, Kad Merad et Danny Boon tenteront quelques singeries. Bref, après avoir été agréablement surpris l’an dernier, nous regrettons amèrement Fabrizio Rongione. Les auteurs sont les mêmes, paix à leurs âmes.

Au terme de la liturgie, Jaco Van Dormael s’est imposé dans les plus catégories les plus prestigieuses avec, en face de lui, le savoir-faire de Vincent Tavier, le producteur (et co-scénariste) de ALLELUIA. Le film de Fabrice Du Welz décroche les prix de meilleur montage (Anne-Laure Guégan), meilleure photographie (Manu Dacosse), meilleur son (Emmanuel de Boissieu, Frédéric Meert et Ludovic Van Pachterbeke) et meilleurs décors (Emmanuel de Meulemeester). Un bras de fer sans réelle surprise. Et s’il n’est guère surprenant que LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT décroche quelques honneurs, il est néanmoins dommage que cela se fasse au détriment de l’oublié de la soirée (enfin de la profession), PREJUDICE d’Antoine Cuypers.

Nommé à six reprises, cet hypnotique huis-clos familial cèdera le Magritte du premier film à Savina Dellicour dont TOUS LES CHATS SONT GRIS vaut par ailleurs le Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle à Anne Coesens. A l’exception des meilleurs espoirs, la jeune génération restera sur le banc de touche. Un constat néanmoins déjà dessiné dès le premier tour des votes malgré les nominations cumulées des films de Dellicour, de Cuypers et de Bellefroid (MELODY).

Néanmoins cette jeune génération affirmera sa place sur scène. Au discours magistral doublement initié par David Murgia, répondent ceux de Lucie Debay et de Benjamin Ramon, meilleurs espoirs 2016, évoquant le statut de l’artiste ou plutôt sa disparition et son caractère hautement précaire. Un statut auquel feront également allusion Anne Coesens et Manu Dacosse. Un statut qui semble être l’élément témoin d’une famille du cinéma divisée entre ceux qui en ont conscience ou/et besoin, et ceux qui semblent le snober.

Enfin, la célébration du cinéma belge francophone connaîtra cette année un nouveau paradoxe, celui de mettre en avant les talents flamands – et ce jusqu’à aller les pécher dans des productions françaises aussi pitoyable que UN DEBUT PROMETTEUR d’Emma Luchini. Veerle Baetens s’est-elle crue aux Ensor (l’équivalent flamand des Magritte) qu’elle est bel et bien la meilleure actrice belge francophone. Wim Willaert est pour sa part célébré comme meilleur acteur pour sa prestation dans JE SUIS MORT MAIS J’AI DES AMIS

LE tout nouveau testament - jaco van dorsale

Palmarès Complet :

  • Meilleur film : LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT de Jaco Van Dormael (produit par Jaco Van Dormael – Terra Incognita et Olivier Rausin – Climax Films)
  • Meilleur réalisateur : Jaco Van Dormael pour LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT
  • Meilleur premier film : TOUS LES CHATS SONT GRIS de Savina Dellicour (produit par Valérie Bournonville et Joseph Rouschop) 
  • Meilleur film étranger en coproduction : LA FAMILLE BELIER d’Eric Lartigau (coproduit par Serge De Poucques et Sylvain Goldberg – Nexus Factory)
  • Meilleur film flamand : D’ARDENNEN de Robin Pront (produit par Bart Van Langendonck – Savage Film)
  • Meilleur scénario original ou adaptation : Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael pour LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT
  • Meilleure actrice :  Veerle Baetens dans UN DEBUT PROMETTEUR
  • Meilleur acteur : Wim Willaert dans JE SUIS MORT MAIS J’AI DES AMIS
  • Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Coesens dans TOUS LES CHATS SONT GRIS
  • Meilleur acteur dans un second rôle : Laurent Capelluto dans L’ENQUETE
  • Meilleur espoir féminin : Lucie Debay dans MELODY
  • Meilleur espoir masculin : Benjamin Ramon dans ETRE
  • Meilleure image : Manu Dacosse pour ALLELUIA
  • Meilleurs décors : Emmanuel de Meulemeester pour ALLELUIA
  • Meilleurs costumes : Pascaline Chavanne pour LA DAME DANS L’AUTO AVEC DES LUNNETTES ET UN FUSIL
  • Meilleur son : Emmanuel de Boissieu, Frédéric Meert et Ludovic Van Pachterbeke pour ALLELUIA
  • Meilleure musique originale : An Pierlé pour LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT
  • Meilleur montage : Anne-Laure Guégan pour ALLELUIA
  • Meilleur court métrage d’animation : DERNIERE PORTE AU SUD de Sacha Feiner (produit par Take Five)
  • Meilleur court métrage de fiction : L’OURS NOIR de Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (produit par Hélicotronc)
  • Meilleur documentaire : L’HOMME QUI REPARE LES FEMMES de Thierry Michel et Colette Braeckman
Magritte du Cinéma 2016

© Alice Khol

Magritte du Cinéma 2016

© Alice Khol

Magritte du Cinéma 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>