Magritte 2015 : Les Dardenne prophètes en leur pays

On 07/02/2015 by Nicolas Gilson

Emportée avec panache par Charlie Dupont, la 5 ème Cérémonie des Magritte du Cinéma Belge n’a eu cesse de saluer l’importance de la place de la culture. S’il a semblé nécessaire de faire appel à des personnalités françaises pour mettre en avant nos talents, les frères Dardenne sont enfin prophètes en leur pays décrochant les Magritte de meilleur film et de meilleur réalisateur, et offrant à Fabrizio Rongione celui de meilleur acteur pour DEUX JOURS, UNE NUIT.

deux-jours-une-nuit

De l’évocation de la croisade du comité Hors-Champs par sa représente Catherine Salée (certes hors retransmission) aux salutation des membres de Soldout à l’ONEM, le statut des artistes qui font le cinéma, qui rendent possible son entreprise en Belgique, a été, une fois encore, l’objet de toutes les attentions. Si la lauréate du Magritte du meilleur second rôle de l’an dernier n’a pas fait un doublé, les membres de l’Académie Delvaux lui ayant préféré Lubna Azabal, elle a déploré dès l’ouverture de la cérémonie le fait que notre culture s’appauvrit et qu’on tend à l’uniformité. Un discours – ouvrant le bal d’autres – adressé à un public au premier rang ministériel. Loin d’être vindicatif, cet appel a fait habilement écho à la lettre ouverte de David Murgia contre la réalité à laquelle le(s) confronte l’ONEM, dénoncée avec une troublante efficacité par Soldout lors de la réception de leur Magritte de la meilleure musique : « Gagner un Magritte l’année où on perd notre statut d’artiste, c’est fou ».

Mais l’humour était aussi au rendez-vous, Charlie Dupont relevant haut la main le défi de reprendre la barre haut placée par Fabrizio Rongione. La cérémonie a été people avec Julie Gayet venue remettre un Magritte d’honneur à Pierre Richard, Thierry Lhermitte présent pour la même raison ou encore Nicolas Bedos, accompagné Doria Tillier. S’il n’a été ni célébré meilleur acteur ni meilleur acteur dans un second rôle, François Damiens a été un Président drôle et caustique. Sans réelle surprise dans la désignation des récompense accordée par la profession, le Palmarès de cette 5 ème édition étonne pour l’octroi à JE TE SURVIVRAI du Magritte du meilleur premier film. En effet, remis par le public, il semblait couru d’avance que celui-ci revienne à MARBIE, STAR DE COUILLU LES 2 EGLISES.

Le Palmarès complet  (en gras) :

Meilleur film

Meilleur premier film (votes du public)

  • JE TE SURVIVRAI, Sylvestre Sbille
  • MARBIE STAR DE COUILLU LES 2 EGLISES, Dominique Smeets
  • POST PARTUM, Delphine Noëls
  • PUPPYLOVE, Delphine Lehericey
  • TOKYO ANYWAY, Camille Meynard
  • LE VERTIGE DES POSSIBLES, Vivianne Perelmuter
  • YAM DAM, Vivian Goffette

Meilleure réalisation

  • Lucas Belvaux pour PAS SON GENRE
  • Nabil Ben Yadir pour LA MARCHE
  • Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Yolande Moreau pour HENRI

Marion Cotillard - Deux jours, une nuit

Meilleur film flamand

Meilleur film étranger en coproduction

  • JE FAIS LE MORT, Jean-Paul Salomé
  • MINUSCULE – LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES, Hélène Giraud & Thomas Szabo
  • UNE PROMESSE, Patrice Leconte
  • VIOLETTE, Martin Provost

Meilleur scénario original ou adaptation

  • Lucas Belvaux pour PAS SON GENRE
  • Nabil Ben Yadir pour LA MARCHE
  • Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Yolande Moreau pour HENRI

Meilleure actrice

Emilie dequenne - PasSonGenre

Meilleur acteur

  • François Damiens pour JE FAIS LE MORT
  • Bouli Lanners pour LULU FEMME NUE
  • Benoît Poelvoorde pour LES RAYURES DU ZEBRE
  • Fabrizio Rongione pour DEUX JOURS, UNE NUIT

Meilleure actrice dans un second rôle

  • Lubna Azabal pour LA MARCHE
  • Anne Coesens pour PAS SON GENRE
  • Christelle Cornil pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Catherine Salée pour DEUX JOURS, UNE NUIT

Meilleur acteur dans un second rôle

  • David Murgia pour JE TE SURVIVRAI
  • Olivier Gourmet pour LA MARCHE
  • Jérémie Renier pour SAINT LAURENT
  • François Damiens pour SUZANNE

Meilleur espoir féminin

baby_balloon_obrother_02

Meilleur espoir masculin

  • Corentin Lobet pour JE FAIS LE MORT
  • Benjamin Ramon pour TOKYO ANYWAY
  • Matteo Simoni pour MARINA
  • Marc Zinga pour LES RAYURES DU ZEBRE

Meilleure image

Meilleur son

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Benoît De Clerck, Thomas Gauder
  • L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS : Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys
  • PAS SON GENRE : Henri Morelle, Luc Thomas

Meilleurs décors

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Igor Gabriel
  • L’ETRANGE COULER DES LARMES DE TON CORPS : Julia Irribarria
  • MARINA : Hubert Pouille

L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS

Meilleurs costumes

  • L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS : Jackye Fauconnier
  • MARINA : Catherine Marchand
  • TOKYO FIANCEE : Claire Dubien

Meilleure musique originale

  • HENRI : Wim Willaert
  • PAS SON GENRE : Frédéric Vercheval
  • PUPPYLOVE : Soldout (David Baboulis et Charlotte Maison)

Meilleur montage

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Marie-Hélène Dozo
  • LA MARCHE : Damien Keyeux
  • PAS SON GENRE : Ludo Troch

Meilleur court-métrage

Meilleur long-métrage documentaire

  • L’AGE DE RAISON – LE CINEMA DES FRERES DARDENNE, Alain Marcoen & Luc Jabon
  • QUAND JE SERAI DICTATEUR, Yaël André
  • RWANDA, LA VIE APRES – PAROLES DE MERES, Benoît Dervaux & André Versaille
  • WAITING FOR AUGUST, Teodora Ana Mihai

Magritte 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>