Magritte 2015 : Du Consensualisme Belge

On 07/01/2015 by Nicolas Gilson

Les nominations à la 5 ème édition des Magritte du Cinéma sont maintenant connues. Et force est de constater qu’à l’issue du premier tour de vote les membres de l’Académie André Delvaux ont opté pour un plein consensualisme. Pourtant la possibilité de ne pas se limiter à un choix unique lors de cette première phase ouvrait celle de conduire à des choix moins attendus. Mais les professionnels de la profession ne semblent guère ouverts aux oeuvres les plus originales ou impertinentes.

Sans surprise DEUX JOURS, UNE NUIT des frères Dardennes dominent les nominations – en tout le film en compte 10 – et est talonné par PAS SON GENRE de Lucas Belvaux – 8 nominations. Si l’on peut reprocher au premier de reposer sur un schéma répété et édulcoré d’une recette qui permit aux « frères » d’asseoir un style, malgré toutes nos réserves, nous ne pouvons que nous réjouir que les membres de l’Académie leur reconnaissent quelques mérites. Après tout, lors de leurs précédentes nominations, l’alcool aidant, nombreux furent ceux qui, après le Palmarès, soufflaient avoir voté stratégiquement afin qu’ils ne soient pas récompensés. Les deux films concourent face à HENRI, LA MARCHE et LES RAYURES DU ZEBRE au titre de meilleur film et tous s’imposent dans les principales catégories – encore que le film de Benoît Mariage reste quelque peu sur la voie de garage.

deux-jours-une-nuit

S’il faut reconnaître la pluralité des genres en lice, il est regrettable, en toute subjectivité, que L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS, PUPPY LOVE mais aussi TOKYO ANYWAY soient à ce point relégués au second plan. 4 nominations techniques pour le film de Héléne Cattet et Bruno Forzani contre 2 possibles espoirs pour le film de Camille Meynar et 1 potentiel Magritte de la meilleure bande-son pour le film de Delphine Lehéricey peuvent apparaître comme un camouflet au cinéma qui ose sortir des sentiers battus.

Dans la catégorie meilleur acteur on retrouve sans étonnement François Damiens (JE FAIS LE MORT), Bouli Lanners (LULU FEMME NUE), Benoît Poelvoorde (LES RAYURES DU ZEBRES) et l’ancien maître de cérémonie Fabrizio Rongione (DEUX JOURS, UNE NUIT). François Damiens signe cette année un doublé puisqu’il concoure également au titre de meilleur acteur dans un second rôle pour la sublime interprétation qu’il a livrée dans SUZANNE. Face à lui, Jérémie Renier (SAINT LAURENT), Olivier Gourmet (LA MARCHE) et David Murgia (JE TE SURVIVRAI). Côté actrices quelques nouvelles têtes pointent le bout de leur nez et le hasard d’un ex-aequo conduit même à opposer 5 comédiennes : Ben Riga (JE TE SURVIVRAI) et Manah Depauw (WELCOME HOME) feront ainsi face à Emilie Dequenne (PAS SON GENRE), Pauline Etienne (TOKYO FIANCEE) et Déborah François (MAESTRO). Si nombre d’entre elles ont déjà été récompensées d’un Magritte, toutes les actrices nommées pour leur prestation dans un second rôle ont déjà été célébrées – à savoir, Lubna Azabal, Anne Coesens, Christelle Cornil et Catherine Sallée.

Malgré une campagne digne des Oscars – en version belge – ROSENN de Yvan Le Moine ne décroche qu’une nomination. Très tendre avec David Murgia et Ben Riga, la profession, qui semble donc avoir survécu au film de Sylvestre Sbille, s’est également montrée délicate à l’attention de Hande Kodja qui concourt ainsi au titre du meilleur espoir féminin.

Après 21 versions du scénario, 8 ans de labeur acharné à traquer le mièvre,
une maison vendue pour boucler l’affaire, c’est avec fierté que nous espérons
vous tirer une dernière larme en vous annonçant le score « magique » de Rosenn
avec ses 944 entrées dans toute la Belgique (gratuites incluses, aïe! ).

Qu’Yvan Le Moine se rassure – ou prenne peur – les scores de nombreux films belges francophones ne décollent guère beaucoup plus. Les rares succès au box-office son principalement ceux qui ont eu les faveurs des votants qui sont toutefois peut-être, paradoxalement, les premiers à blâmer : heureux sont-ils de pouvoir découvrir grâce à leur coffret les films qu’ils auraient pu (du ?) aller voir en salles ou en festivals en dehors des soirées de Gala. Mais trève d’amertume, l’heure est bientôt à la célébration. Soulignons dès lors le professionnalisme de l’équipe des Magritte qui année après année glorifie et popularise notre cinématographie dans sa globalité tout en cherchant à contenter au mieux « faiseurs » et spectateurs.

La 5 ème Cérémonie aura lieu le 7/02/2015 et sera retransmise en direct sur BeTV. Il est à noter que l’UGC De Brouckère organise une projection événementielle en proposant la retransmission de la Cérémonie suivie de l’avant-première de TOUS LES CHATS SONT GRIS de Savina Dellicour en présence de l’équipe du film (notamment Bouli Lanners).

L'étrange couleur des larmes de ton corps

Les Nominations

Meilleur film

Meilleure réalisation

  • Lucas Belvaux pour PAS SON GENRE
  • Nabil Ben Yadir pour LA MARCHE
  • Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Yolande Moreau pour HENRI

Meilleur film flamand

Meilleur film étranger en coproduction

  • JE FAIS LE MORT, Jean-Paul Salomé
  • MINUSCULE – LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES, Hélène Giraud & Thomas Szabo
  • UNE PROMESSE, Patrice Leconte
  • VIOLETTE, Martin Provost

Emilie dequenne - PasSonGenre

Meilleur scénario original ou adaptation

  • Lucas Belvaux pour PAS SON GENRE
  • Nabil Ben Yadir pour LA MARCHE
  • Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Yolande Moreau pour HENRI

Meilleure actrice

Meilleur acteur

  • François Damiens pour JE FAIS LE MORT
  • Bouli Lanners pour LULU FEMME NUE
  • Benoît Poelvoorde pour LES RAYURES DU ZEBRE
  • Fabrizio Rongione pour DEUX JOURS, UNE NUIT

Meilleure actrice dans un second rôle

  • Lubna Azabal pour LA MARCHE
  • Anne Coesens pour PAS SON GENRE
  • Christelle Cornil pour DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Catherine Salée pour DEUX JOURS, UNE NUIT

je-fais-le-mort-11-12-2013-9-g

Meilleur acteur dans un second rôle

  • David Murgia pour JE TE SURVIVRAI
  • Olivier Gourmet pour LA MARCHE
  • Jérémie Renier pour SAINT LAURENT
  • François Damiens pour SUZANNE

Meilleur espoir féminin

Meilleur espoir masculin

  • Corentin Lobet pour JE FAIS LE MORT
  • Benjamin Ramon pour TOKYO ANYWAY
  • Matteo Simoni pour MARINA
  • Marc Zinga pour LES RAYURES DU ZEBRE

rosenn_01

Meilleure image

Meilleur son

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Benoît De Clerck, Thomas Gauder
  • L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS : Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys
  • PAS SON GENRE : Henri Morelle, Luc Thomas

Meilleurs décors

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Igor Gabriel
  • L’ETRANGE COULER DES LARMES DE TON CORPS : Julia Irribarria
  • MARINA : Hubert Pouille

Meilleurs costumes

  • L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS : Jackye Fauconnier
  • MARINA : Catherine Marchand
  • TOKYO FIANCEE : Claire Dubien

tokyo_fiancee_09

Meilleure musique originale

  • HENRI : Wim Willaert
  • PAS SON GENRE : Frédéric Vercheval
  • PUPPYLOVE : Soldout (David Baboulis et Charlotte Maison)

Meilleur montage

  • DEUX JOURS, UNE NUIT : Marie-Hélène Dozo
  • LA MARCHE : Damien Keyeux
  • PAS SON GENRE : Ludo Troch

Meilleur court-métrage

Meilleur long-métrage documentaire

  • L’AGE DE RAISON – LE CINEMA DES FRERES DARDENNE, Alain Marcoen & Luc Jabon
  • QUAND JE SERAI DICTATEUR, Yaël André
  • RWANDA, LA VIE APRES – PAROLES DE MERES, Benoît Dervaux & André Versaille
  • WAITING FOR AUGUST, Teodora Ana Mihai

lubna-azabal-la-marche

 

Magritte 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>