Les Machins ont de la moule !

On 04/02/2012 by Nicolas Gilson

« Les petits prix du cinéma belge » ont de la gueule : une moule dorée posée sur un socle – très bricolo-rigolo ! En adoptant comme teasing ce slogan amusant, « Les Machins » ne se sont pas joués de nous. Pré-soirée non-officielle des Magritte, l’événement se voulait décalé et l’humour fut au rendez-vous !

Initié par six comparses et porté par le visage et le charisme de Catherine D. (ou Detry selon qu’elle porte ou non un manteau de fourrure), la cérémonie a été l’occasion de célébrer le métier et la famille du cinéma belge. Avec des prix tantôt farfelus, tantôt piquant, « Les Machins » se sont voulu taquins. Un délice pour un milieu où l’auto dérision est reine !

En lice aux Oscars, RUNDSKOP a reçu deux prix à rendre vert de jalousie : « Le Machin du meilleur accent liégeois », également nommé « prix boulet-lapin » et « le Machin de la réplique » ou prix « Reviens Gamin, c’était pour rire ». Ludmila Klejniak a été préférée à Thomas Doret (LE GAMIN AU VELO) et à Bouli Lanners (SANS QUEUE NI TETE). La géniale Jeanne Dandoy a reçu grâce à sa réplique « Tu travailles dans la viande? Tu dois faire beaucoup de barbecue alors? » une moule dont elle a promis de faire un porte-bonheur…

Avec un « Machin Standard & Poors de la crise, ou le prix de l’oeuvre qui prend en compte notre pouvoir d’achat », les frères Dardenne n’ont pas été oubliés ! Préférer un vélo à leur traditionnelle mobylette, c’est tellement fort qu’aucun concurrent n’était envisageable !

Mais puisqu’il était aussi question d’être grinçant les organisateurs ont opté, dans l’établissement des catégories et des nominations revendiquées comme arbitraires, pour un « Machin du service public, ou prix du film du dimanche soir » remis à Pierre Duculot pour le film AU CUL DU LOUP (« La France est un beau pays, plein de belles régions, dont la Corse, et pour nous le râbacher à longueur de journée, on a FR3 Régions et Pierre Duculot ») dont l’actrice principale, Christelle Cornil, connues des spectateurs de la première édition des Magritte comme l’actrice qui n’a pas terminé son très long discours, a accepté la charge de présidente de l’événement.

Les deux autres films en lice étaient BEYOND DE STEPPES de Vanja d’Alcantara (« Un film avec de beaux paysages peu connus et hostiles, et de surcroit en polonais. Et en russe, parfait pour Arte ») et ELLE NE PLEURE PAS, ELLE CHANTE de Philippe de Pierpont (« Antenne 2 a perdu Delarue dans la poudreuse, mais son cahier des charges lui impose encore de montrer du drame familial en veux-tu en voilà, une aubaine pour Philippe de Pierpont »).

Pour remettre les prix, outre des personnalités du cinéma belge (connues de tous les festivaliers, de Bruxelles à Namur en passant, quelques fois, par Cannes), citons le célèbre Nounours de la « Communauté Fédération Wallonie Française ». Qui aime bien châtie bien… et « les Machins » aiment le cinéma !

Nominations et palmarès complet : Cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>