Machins 2015 : Le Palmarès… et (surtout) les Prix !

On 31/01/2015 by Nicolas Gilson

Cette année, les Machins s’installaient à Bozar, où environ 1.000 professionnels de la profession se sont pressés avec l’espoir secret de repartir avec un Machin, et accessoirement, pour boire un verre et guincher gaiement – ou l’inverse, c’est selon. Pour cette 4 ème édition, les petits prix du cinéma belge, cousins autoproclamés un peu bâtards des Magritte, ont fait appel à Benjamin Ramon, l’éternel jeune premier du cinéma belge francophone pour mener la Cérémonie.

Arrivé sur scène accompagné des Vedettes, le comédien a eu la charge de maintenir la pleine attention des spectateurs – ou l’attention des spectateurs pleins – et de dévoiler peu à peu les 6 Machins annoncés. Comme l’an dernier seul un prix avait en effet été révélé à l’avance au public qui était invité à choisir le film dont il aimerait voir la production être menée à bien.  Après LE SAC DE MA MERE – dont nous sommes toujours sans nouvelle – c’est TON CUL ANYWAY qui remporte le Machin X qui vise à encourager la production de films pornographiques en Belgique francophone – solution imaginée cette année par les organisateurs pour attirer les spectateurs au cinéma. Rodrigue Laurent est désormais officiellement l’attachée de presse la plus blonde, Mike Carpino est le coiffeur au bon goût de l’année, la véritable gastronomie belge a été épinglée et la tendance à la grève de l’ensemble du métier a été saluée.

En effet un Machin FGTB de l’arrêt de travail a mis en lice 7 titres et n’a épargné personne : du réalisateur de COLT 45 (« viré » du plateau) au public de ROSENN (absent… comme pour beaucoup de productions belges). Le prix se sont dévoilés en images, extraits à l’appui, afin de permettre à tous de visualiser les détails qui, cette année encore, ont fait la différence. Et puis, l’éternel Love Machin a d’autant plus excité les foules qu’il s’intitulait cette année le « Machin range ton machin » célébrant l’anatomie masculine dans tous ses états. A noter qu’en écho aux Magritte, Jérémie Renier a pu concourir pour son rôle dans un film français mais son partenaire, qui aurait été pourtant un concurrent de taille, n’était pas éligible.

les machins detail

Détail des prix et lauréats (en gras) :

Machin de la plus blonde des attachées de presse (blondes)

  • Barbara Van Loombeek
  • Marie-France Dupagne
  • Gudrun Burie
  • Rodrigue Laurent

Machin coiffure passion Olivier Dachkin

  • Céline Van Heddegem pour le coiffé/ décoiffé de Solène Rigot dans PUPPYLOVE
  • Béatrice Haqueberge pour la décolo d’Emilie Dequenne dans PAS SON GENRE
  • Pascal Joris pour le cheveu gras de Marion Cotillard dans DEUX JOURS, UNE NUIT
  • Mike Carpino pour les racines de Jonathan Zaccaï dans JE TE SURVIVRAI
  • Mike Carpino pour la crête de coq de David Murgia dans JE TE SURVIVRAI
  • Mike Carpino pour le tye and dye de Tania Garbarski dans JE TE SURVIVRAI
  • Dominique Smets en personne pour sa propre choucroute dans MARBIE STAR DE COUILLU LES 2 EGLISES

Machin X

  • LE GOUT D’TA MYRTILLE, d’après l’œuvre originale de Thomas de Thier
  • DEUX NUITS, UN JOUR, d’après l’œuvre originale des frères Dardenne
  • L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON DARD, d’après l’œuvre originale de Cattet & Forzani
  • MARBIE STAR DE COUILLU LES 2 EGLISES, l’œuvre originale de Dominique Smet
  • TON CUL ANYWAY, d’après l’œuvre originale de Camille Meynard

Machin FGTB de l’arrêt de travail

Machin Lunch Garden

  • La frite sauce américaine dans HENRI de Yolande Moreau
  • Les bières spéciales dans TOKYO FIANCEE de Stephan Liberski
  • La gosette et la pizzetta dans DEUX JOURS, UNE NUIT de Luc et Jean-Pierre Dardenne
  • Le jarret de veau dans POST PARTUM de Delphine Noëls
  • La mitraillette viandelle sans oignons sauce pickles dans BABY BALLOON de Stephan Liberski

Love Machin, ou Machin Range ton Machin

  • La queue de Matteo Simoni dans MARINA
  • Le zizi de Dirk Hendrickx dans DRIFT
  • Le zgeg de Benjamin Ramon dans TOKYO ANYWAY
  • Le tich de Kurt Vandendriessche dans WELCOME HOME
  • La zigounette d’Adam dans LES PECHERESSES
  • La quéquette de Jérémie Rénier dans SAINT LAURENT

les machins 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>