Love Is All You Need

On 15/11/2012 by Nicolas Gilson

Sur la base d’un brillant scénario (signé Anders Thomas Jensen), à la fois drôle et touchant, Susanne Bier met en scène une comédie romantique pleine d’intérêt qui questionne intelligemment le couple et les relations intergénérationnelles.

A la veille du mariage de sa fille, Ida (touchante Trine Dyrholm), qui se remet d’une chimiothérapie, surprend son mari en train de la tromper. Bien que celui-ci la quitte, elle ne parvient pas à le condamner, culpabilisant à cause de sa maladie. Néanmoins perturbée, elle déraille lors de son départ pour l’Italie où sa fille se marie et fait alors la rencontre honteuse de Philip (Pierce Brosnan), le père de son futur gendre.

Un premier mouvement d’introduction met une série d’enjeux en place sur la base de la rencontre avec les principaux protagonistes. Le quotidien d’Ida et celui de Philip sont esquissés, ainsi que l’idylle vécue par leurs enfants, Astrid et Patrick, les futurs mariés. Une mise en bouche qui dévoile leurs personnalités. Si le film frôle alors la caricature, c’est pour donner plus de sens à son propos. Les protagonistes sont a dessein archétypaux (mari trompeur et jaloux, veuf endurci, maîtresse jeune et idiote,…) et c’est une des force indéniable du scénario.

En outre, la réalisatrice joue sans crainte avec les clichés liés à la comédie romantique à l’instar du mariage (qui prend place en Italie), ou encore de l’emploi de la chanson « That’s Amore » et d’une projection plus qu’idyllique du couple démultiplié qui nourrissent le générique d’ouverture.

Une fois que les protagonistes ont pris place, le profil psychologique des personnages s’ancre et se développe. Susanne Bier parvient, tout en nourrissant les attentes des spectateurs et en se fondant à la logique de la comédie romantique, à donner au film un ton et un volume singuliers. Les dialogues sont finement écrits, souvent caustiques. Les relations entre les parents et les enfants sont appréhendées, dans la pluralité, avec une justesse déroutante. Et, derrière la galerie de personnages mise en scène, LOVE IS ALL YOU NEED envisage de nombreuses thématiques sociales et sociétales (maladie, adultère, couple, homosexualité, désir, deuil,…).

Si la direction d’acteurs est admirable, la réalisation est habile et maîtrisée. Suzanne Bier met en place un amusant champs lexical au sein duquel elle joue avec les couleurs primaires. L’emploi de la musique est lui aussi pertinent : loin du simple enrobage, il répond à l’état psychologique des personnages.

LOVE IS ALL YOU NEED
DEN SKALDEDE FRISOR
♥♥♥
Réalisation : Suzanne Bier
Danemark / France / Allemagne / Italie / Suède – 2012 – 112 min
Distribution : Cinéart
Comédie Romantique

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>