Critique : LOL

On 02/02/2009 by Nicolas Gilson

Le jour de la rentrée scolaire Lola retrouve ses amis et son copain. Mais ces retrouvailles ne sont pas si roses que cela, car la vie d’ado est bien compliquées…

Lorsque LOL s’ouvre nous ne savons trop comment réagir. Une introduction à la fois énergique et démonstrative où une voix-over s’adresse directement à nous et nous présente les différents protagonistes du récit auquel nous devons adhérer. Cette voix est celle de Lola, interprétée par Christa Theret, la protagoniste principale. Un langage « jeune », direct et impertinent, quelque peu pertinent … un langage influencé par la culture dans laquelle la génération baigne : les séries télévisées américaines et l’internet.

LOL liza Azuelos

Mais si cette introduction tient un peu de la caricature elle s’avère rapidement intéressante bien qu’elle ne soit pas non plus bien riche. La voix over renvoie a journal intime de la protagoniste : autrement dit nous devenons, le temps d’un film, ses confidents. Et si cette démarche n’est ni neuve ni bien relevée, elle a le mérite de fonctionner. D’autant plus que ce journal intime est un outil dramatique au delà de la simple hypothèse narrative … Il n’est pas un simple effet et laisse donc à penser que la réalisatrice et scénariste, Lisa Azelos, ne nous prend pas pour de vulgaires moutons.

En fait elle parvient à rapidement mettre en place un rythme de récit qui a l’intelligence de mettre en parallèle deux, voire trois, générations. Les répliques fusent mais si le dialogue est vecteur de sens c’est le montage dynamique pour lequel opte la réalisatrice qui permet de donner pleinement vie à cette comparaison. Les outils quotidiens de la jeune générations prennent vie au coeur même de l’image sans que cela n’alourdisse le récit filmique, bien au contraire. Incrustation de conversations virtuelles, de captations vidéo … de nombreux éléments sont mis en place et savamment utilisés pour ancrer plus avant cette comparaison. Certes il y a quelques problèmes de point de vue, des digressions non intéressantes … Mais LOL n’a pas de grandes prétentions.

LOL

Si le discours intergénérationnel est à la fois amusant et plein de sens, il faut souligner que la jeune génération présentée par Lisa Azuelos est dépeinte de manière pertinente. Certes elle n’est pas exhaustive – l’homosexualité et les cultures autres que la dominante franco-française post 68 ne semblent pas exister – mais elle a le mérite de mettre en scène des sujets aussi incontournables qu’interpellants tels que l’accès à la pornographie, l’importance de la sexualité chez les jeunes adolescents ainsi que le poids de leur image.

La présence de Sophie Marceau au casting suggère une possible connection avec LA BOUM (1982), qui sans être un film révolutionnaire dépeignait avec justesse l’adolescence et les rapports parents/enfants d’alors …

Cependant LOL est avant tout une comédie légère dont les séquences les plus drôles jouent sur des clichés tellement stupides que leur simple évocation fait rire (ou pleurer c’est selon). Certes ça ne vole pas bien haut, mais dans le paysage du cinéma français moyen actuel le film de Lisa Azuelos nous donne l’espoir, peut-être vain, que ce cinéma n’est pas encore tout à fait mort au profit des « téléfilms sur grand écran » …

Bien écrit et bien réalisé LOL se révèle être une agréable surprise.

LOL (Laughing Out Loud)®
♥♥
Réalisation : Lisa AZUELOS
France – 2008 – 107 min
Distribution : Alternative Film
Comédie

LOL_laughing_out_loud_affiche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>