Let’s Make Money

On 24/06/2009 by Nicolas Gilson

« Les banques introduisent notre argent dans le circuit monétaire international, si bien que toute personne ayant un compte bancaire participe sans le savoir au système financier

mondial. À travers les témoignages de différents acteurs de ce système, le réalisateur nous révèle les risques dʼune économie sans garde-fou :paradis fiscaux, chantage économique, investissements fictifs, etc. Ce film montre les dérives du système libéral et ses conséquences humaines, démographiques et écologiques … »

ASSOMANT GAVAGE …

Pourquoi rendre un sujet interpellant et effarant aussi inaccessible qu’incompréhensible ? Pourquoi déstabiliser le spectateur en le confrontant à la mise à nu d’une réalité sans lui donner la possibilité d’en comprendre les rouages ? En voulant prétendre à une certaine exhaustivité, Erwin Wagenhofer livre un film plus alarmiste qu’alarmant au sein duquel le spectateur se perd tout en prenant peur.

La problématique résulte de la démarche même. Le réalisateur ne part pas à la rencontre d’un sujet ou d’une interrogation. Il cherche à livrer une vérité. Let’s make money semble dès lors n’être qu’un triste reportage. Comment ne pas regretter que rien ne soit révéler ? Comment adhérer à une logique démonstrative où s’entrechoquent adresse vocale sur adresse vocale ?

Cette suprématie du discours – auquel un enchaînement visuel est additionné sans autre logique que celle de coller aux mots – permet certes au réalisateur de livrer son point de vue sur la problématique de la pensée néolibérale mais elle enferme le spectateur dans une position passive proche du gavage. L’attention du spectateur ne se porte que sur l’information diluée au compte gouttes, ou plutôt au karcher, chapitre après chapitre, sans qu’une perception globale ne puisse réellement prendre place. Pourtant les exemples auxquels le réalisateur recourt sont nombreux, mais le schéma d’approche est tel que jamais ils ne conduisent à la révélation de l’information. Ils illustrent le propos préétabli avec une platitude singulière – qu’il s’agisse de la photographie ou encore de l’objet même de la captation. Alors que chacun de ces exemples aurait pu être un noeud de rencontre, Erwin Wagenhofer ne semble pas s’en soucier.

Alors certes les excès du néolibéralisme sont contés et s’avèrent choquants mais où est l’intérêt d’en faire une telle lecture ? Pourquoi faire un film dont l’approche même n’est pas cinématographique?

Toutefois Erwin Wagenhofer conduit le spectateur à s’interroger sur les limites d’un système. Cependant comment peut-il y parvenir si la mise à nu de celui-ci n’est au final pas compréhensible ? Comment doit-il réagir face à la pure démonstration d’un système dont il est acteur malgré lui ?

LET’S MAKE MONEY
*
Réalisation : Erwin WAGENHOFER
Autriche – 2008 – 107 min
Distribution : Cinéart
Documentaire
Enfants admis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>