Les yeux de sa mère

On 23/03/2011 by Nicolas Gilson

LES YEUX DE SA MERE s’impose comme l’inénarrable résumé en un seul épisode de la saison entière d’une série télévisée aux nombreux rebondissements ou d’une désuette saga de l’été. Le film n’en finit pas de commencer pour ne cesser ensuite de prendre fin. De nombreuses lignes narratives s’entremêlent, s’ouvrent sur d’autres, se dessinent grossièrement plus qu’elles ne se développent. Les appuis sont nombreux et aucune finesse n’est de mise.

Derrière une apparente choralité c’est une fresque démonstrative qui s’impose. Entre la Bretagne et Paris, avec un saut timide en Espagne, LES YEUX DE SA MERE envisage le destin d’une petite dizaine de protagonistes liés par le secret d’une maternité non assumée. Ce secret est l’os à ronger d’un écrivain à scandale qui s’immisce dans la vie de la journaliste vedette de la télévision française afin d’en écrire une biographie non autorisée. Certains personnages sont richement développés, d’autres moins au point de ne paraître n’être que de vulgaires passe-plats garants de la tension émotive.

A force de vouloir trop insuffler d’enjeux dans leur scénario, Thierry Klifa et Christopher Thomson ne cessent de s’égarer et proposent in fine un film dépourvu de subtilité. Un manque de délicatesse qui s’impose également cruellement dans la mise en scène et les choix esthétiques. Tout est démonstratif, appuyé, surligné au point de paraître bien pathétique. Et de pathos il est plus que question tant les protagonistes pataugent dedans.

Toutefois Catherine Deneuve en présentatrice du JT, compromis narratif entre PPDA et Claire Chazal, est brillante. Et sans doute est-ce là le seul intérêt du film. A l’opposé, Nicolas Duvauchelle, semble plus que perdu dans son interprétation au point de ne plus parvenir à articuler : sans doute ne peut-il, comme nous, comprendre les intentions de son personnage dont le trouble identitaire ne cesse d’évoluer tout en restant marginal. Heureusement (ou pas) que la musique est là pour dicter notre ressenti.

LES YEUX DE SA MERE

Réalisation : Thierry KLIFA
France / Belgique – 2010 – 105 min
Distribution : Les Films de l’Elysée
Comédie dramatique
EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>