Les Mythos

On 07/07/2011 by Nicolas Gilson

Si le ridicule ne tue pas, il peut se révéler insupportable. LES MYTHOS appartient à la famille pauvre du cinéma, celle mercantile qui construit des produits abrutissants et moqueurs qui se targuent de parler d’enjeux sociétaux derrière le masque de l’humour, sans pour autant être drôles.

Le rire – ou plutôt le sourire – se dessine à force d’épouvante : aucun élément n’en sauve un autre. L’aberration est au rendez-vous devant une terrible sensation de « n’importe quoi ». L’écriture est exécrable, la réalisation plus encore. La cohérence se trouve dans le cafouillis général.

Trois mecs issus de la cité, et incarnant la mixité culturelle « black-beur-blanc », se font passer pour les gardes du corps d’une riche héritière belge venue à Paris pour une vente de charité qu’elle organise pour créer une réserve naturelle. Mais les projets de la belle ne plaisent pas au bras droit de son père qui décide de faire la assassiner…

D’emblée qui dit « belge », dit « accent belge » : et là le réalisateur s’en donne à cœur joie au point que nous ne pouvons que nous demander d’où viennent ces accents – qui d’ailleurs vont et viennent. Dans la pauvreté des dialogues, la seule richesse qui se dessine est un florilège de belgicismes. Cependant il n’est pas question de jeu de langage mais de pure raillerie. Et la moquerie est aisée face à ce film pathétique – où l’on nous explique de manière effroyable ce que signifie « l’habit ne fait pas le moine », où prennent place des gros plans sonores et un florilège des pires productions musicales.

Soyons concis : LES MYTHOS est simplement méprisable.

LES MYTHOS

Réalisation : Denis Thybaud
France – 2011 – 87 min
Distribution : Cinéart
Comédie

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>