Les meilleurs amis du monde

On 14/06/2010 by Nicolas Gilson

Quintessence du ridicule, LES MEILLEURS AMIS DU MONDE est une comédie dénuée d’intérêt qui se veut moralisante dont l’étroitesse du propos est risible. Ne témoignant d’aucune originalité, le réalisateur s’appuie sur un scénario inénarrable centré sur une galerie de personnages aussi caricaturaux qu’éculés. Ajoutons à cela une pitoyable direction d’acteur, les comédiens apparaissant être autant de corps perdus au sein d’un microcosme plat agonisant à mesure qu’il se développe.

D’emblée l’ouverture du film ne dit rien qui vaille : quatre protagonistes sont introduits de manière simiesque et grossière. Un espoir repose sur la présence de Christelle Cornil et de Léa Druker. Mais si la première, malgré une étrange centralité, ne figure que dans une scène, la seconde ne peut à elle seule sauver le film de la catastrophe. La mise en place est effrayante tant la logique esthétique est creuse et platement monstrative. La construction de chaque plan se fait sentir, sans que celle-ci ne soit significative. LES MEILLEURS AMIS DU MONDE semble n’être qu’un énième film de télévision sur grand écran. Lorsque le nœud dramatique se met en place la fatigue est déjà bien ancrée. Toutefois la cruauté de celui-ci laisse présager un possible éclatement. Mais la jubilation n’est pas au rendez-vous. Tout est plat, sans vie et sans goût.

L’ensemble est trop écrit. Trop mal écrit. La comédie première s’enlise rapidement flirtant avec une dimension socialisante et moralisante dévastatrice et creuse. Mais le pire reste sans doute les parenthèses musicales pseudo poétiques durant lesquelles le réalisateurs filme la nature. Non seulement cela est dérisoire mais plus encore c’en devient proprement cucul. Comment ne pas être inamical vis-à-vis de ce pur navet où rien ne fonctionne ?! Citons encore la qualité et la légèreté des dialogues Tu as vu il y a ton papa qui fait caca, la présence d’un lama histoire de dynamiser l’ensemble et moquons-nous de la stupidité du choix d’un élément de décor car faire passer le canapé Kiplan de Ikea pour une pièce design hors de prix est un peu affligeant. Cependant le pire reste la séquence de la révélation de l’importance de l’amitié : bancalement mise en scène et récitative, elle nous offre un condensé des citations et banalités autour de la notion d’amitié – référence à Joseph Kessel en point d’orgue et version a capella de « Avoir un bon copain ». C’aurait pu être drôle, si le comique ne venait pas de la pauvreté de l’ensemble. Si le ridicule ne tue pas, il ne fait quelques fois pas même sourire.

LES MEILLEURS AMIS DU MONDE

Réalisation : Julien RAMBALDI
France – 2009 – 91 min
Distribution : Les Films de L’Elysée
Comédie

4 Responses to “Les meilleurs amis du monde”

Trackbacks & Pings

  • Cinem(m)a 30/06/10 | Cinem(m)a :

    [...] – LA PORTA DEL VENTO, CE QU’IL FAUT POUR VIVRE, la comédie française LES MEILLEURS AMIS DU MONDE et, le prix de la mise en scène au Festival de Cannes de cette [...]

  • » Blog Archive » Cinem(m)a 30/06/10 :

    [...] – LA PORTA DEL VENTO, CE QU’IL FAUT POUR VIVRE, une comédie française qui se nomme LES MEILLEURS AMIS DU MONDE et le prix de la mise en scène au Festival de Cannes de cette année, TOURNEE. Plus d’infos [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>