Les Hommes Libres

On 22/09/2011 by Nicolas Gilson

En 1942, sous la France occupée par les Allemands, les responsables de la Mosquée de Paris délivrent des faux papiers à des Juifs et cachent des résistants. Younes, un émigré algérien qui vit du marché noir, est contraint par la police d’infiltrer la Mosquée. Face à la réalité qu’il découvre, il doit faire le choix de la collaboration ou du combat pour la liberté.

De la situation des immigrés algériens en France au militantisme pour l’indépendance de l’Algérie, de la collaboration de l’Etat français au racisme ambiant, de la déportation des juifs à la résistance… LES HOMMES LIBRES appréhende un pan de l’histoire de la seconde guerre très intéressant sous un angle d’approche singulier, celui combiné de la résistance algérienne et du soutien accordé par les Musulmans aux Juifs.

Et il est dommage, pour ne pas dire cruel, qu’un tel sujet soit si mal appréhendé ! La construction scénaristique est grossière, l’approche esthétique est sans intérêt – jusqu’à une reconstruction ponctuellement grotesque – et le casting, pourtant alléchant, ne convainct pas.

La mise en scène des enjeux repose tantôt sur une plate monstration, tantôt sur les dialogues. L’ensemble du film manque de finesse : Ismaël Ferroukhi donnent à voir et à entendre mais n’offre jamais la possibilité de ressentir. De plus, à l’instar du personnage de Younes qui condense le bagage de nombreux protagonistes réels, le film resserre trop de lignes narratives en une seule, si bien que celle-ci s’épuise inexorablement.

LES HOMMES LIBRES

Réalisation : Ismaël FERROUKHI
France – 2010 – 99 min
Distribution : Lumière
Drame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>