Critique : Les Géants

On 30/09/2011 by Nicolas Gilson

Zak et Seth sont en vacances dans la maison de leur grand-père en campagne wallonne. C’est l’été et la jeunesse a un parfum d’insouciance. La mère des garçons est à Bruxelles et, contrairement à ce qui semblait convenu, elle ne viendra pas les chercher. Qu’importe : Zak et Seth on rencontré Dany et ils sont parvenus à faire démarrer la voiture abandonnée de leur grand-père. Le seul problème c’est qu’ils n’ont plus d’argent…

Bouli Lanners met en scène deux jeunes adolescents abandonnés et livrés à eux-mêmes dans la maison déserte de leur grand-père décédé. Nul pathos, pas le moindre misérabilisme. Il ancre son récit à hauteur d’enfant – l’admirable photographie de Jean-Paul De Zaeytijd, déjà complice du réalisateur sur ses précédents films, est pensée brillamment. Si l’intention est de raconter un conte. Mais celui-ci est bien noir et, malgré une troublante légèreté et un humour vif, c’est une cruelle impression de réalisme qui s’impose.

Le casting est prodigieux. Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen et Paul Bartel sont convaincants (et surprenants) dans les rôles de Zak, Seth et Dany. Encore enfants ces trois personnages sont contraints de se comporter en adulte pour pallier à leur absence ou réagir face à ceux qui profitent de leur naïveté. Les poucets sont face à des ogres modernes. Tous les adultes qu’ils rencontrent sont de perfides profiteurs que les enfants ne parviennent pas à identifier comme tels. Une seule exception, celui qu’il considère comme un ennemi potentiel, le voisin chez qui il vole de quoi manger – mais qui comme par magie a un congélateur rempli de pizzas et demeure à distance du passage donnant accès à sa réserve…

Bouli Lanners crée un monde désertés par les adultes. Ils ont abandonné leur rôle de protecteurs et d’éducateurs. Les enfants sont face à eux-mêmes. Alors ils jouent, ils avancent, ils composent. Mais est-ce un éveil ou une mort ?

LES GEANTS
♥♥
Réalisation : Bouli LANNERS
Belgique – 2011 – 84 min
Distribution : O’Brothers
Comédie Dramatique
FIFF 2011 – Compétition Officielle

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>