Les enfants loups, Ame & Yuki

On 02/04/2013 by Nicolas Gilson

Splendide film d’animation traditionnelle au titre évocateur, LES ENFANTS LOUPS convie le spectateur à la rencontre fantastique et enchanteresse de Ame et Yuki. Un petit bijou de tendresse empli d’humilité.

Les enfants loups - Hana ouverture

Un merveilleux voyage

Alors étudiante, Hana est intriguée par un mystérieux jeune homme qui suit les cours sans y être inscrit. L’excitation de l’insaisissable la conduit à en tomber aussi follement que soudainement amoureuse. Lorsque la complicité fait place à l’intimité, il lui délivre son secret : c’est un homme loup. De leur union naissent deux enfants, Ame et Yuki, qui héritent de leur père cette curieuse identité double. Mais Hana est perdue lorsque suite à la naissance de Yuki son compagnon disparait. Elle élève seule ses deux enfants en ville avant d’être contrainte de déménager à la campagne afin que leur troublante spécificité ne se découvre pas. Une nouvelle vie pour elle dans un écrin de nature où peuvent s’épanouir, dans leurs différences, Ame et Yuki…

Le récit écrit et mis en scène par Mamoru Hosada mélange plusieurs ordres de réalité, voguant ponctuellement vers l’onirisme. Il présente la particularité d’être encadré par l’intervention en voix-over du personnage de Ame qui est la narratrice de pans de vie dont elle n’a pourtant pas été le témoin ou dont elle ne peut pas se souvenir. De ce statut omniscient nait l’impression sublime d’une complète complicité avec sa mère et d’un amour chaleureux pour son frère. Ame conte ainsi la trajectoire de trois destinées qui plus qu’être liées s’avèrent indissociables.

Les Enfants Loups

« Peut-être dira-t-on en riant que ça ressemble à un conte de fée. Qu’une histoire si étrange ne peut pas être vraie. Mais c’est bel et bien l’histoire de ma mère. L’homme dont elle est tombée amoureuse était un homme loup »

La simplicité de l’approche est payante et transcende la justesse des sentiments qui se tissent au fil de l’histoire. De jeune amoureuse, Hana devient mère : un parcours jalonné d’obstacles qu’elle appréhende avec force et vitalité. Bien que l’enfance soit terre de naïveté, Ame et Yuki doivent dès leur plus jeune âge maîtriser leur propre personnalité, alors même qu’ils la construisent. Ame tend à la socialisation et désire, comme les autres enfants, aller à l’école tandis que Yuki est plus solitaire et tourné vers la nature. Si les enjeux mis en scène sont évidents, la réalisation les sublime avec légèreté et, ce faisant, il loue l’amour d’une mère pour ses enfants et leur émancipation.

La fluidité de l’animation et le caractère merveilleux de certaines séquences subjuguent. La composition de l’image est superbe et de nombreux détails sont stupéfiants à l’instar de la séquences d’ouverture où l’on découvre Hana dans un champs de fleurs qui dansent au gré du vent ou du travail des ciels dont les étoiles scintillent avec magie. L’habilité du découpage et la pertinences des axes de cadrage s’imposent tant ceux-ci participent à la mise en scène de l’indentitaire et du point de vue des différents protagonistes. Il s’agit d’être tantôt complice, tantôt témoins de leurs actions ou de leur ressenti.

La musique participe à cette énergie en épousant souvent l’émotion vécue ou véhiculée. Toutefois, faisant corps avec le récit et son évolution, elle n’apparaît jamais dictatorielle. En outre, le réalisateur n’a pas peur du silence dont l’emploi donne du volume à certaines séquences et transcende l’émoi des protagonistes ou la « réalité » des situations.

Les enfants loups, Ame & Yuki

LES ENFANTS LOUPS, AME & YUKI
Okami kodomo no Ame to Yuki
♥♥♥
Réalisation : Mamoru Hosoda
Japon – 2012 – 117 min
Distribution : Le Parc Distribution
Animation / Fantastique

Les enfants loups - Ame & Yuki - Affiche

Les enfants loups - Yuki, Hana et Ame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>