La Source des Femmes

On 21/05/2011 by Nicolas Gilson

Radu Mihaileanu met en scène un sujet complexe, la condition des femmes, sur la base d’un nœud dramatique qui prend source dans la tradition. Une tradition remise en cause. Cependant le réalisateur ne s’engage pas au-delà d’un féminisme de surface et s’enlise dans le consensualisme.

Dans un village où survivent les traditions, les femmes entament une « grève de l’amour ». La voix de certaines s’est fait entendre : pourquoi continuer à se mettre en danger et à perdre des enfants en allant au puits si les hommes peuvent faire venir l’eau ? Pourquoi s’enliser dans la tradition si les raisons qui l’ont assises ne sont plus là ? La requête en sous-tend d’autres derrière une demande simple : le respect et la considération d’égal à égal. Le sujet est fort. Les enjeux sont clairement mis en place. Et si une position féministe est adoptée, jamais elle ne pose de jugement quant aux hommes. L’approche scénaristique, bien que envisageant de nombreuses thématiques à l’instar du mariage forcé ou du port du voile, est consensuelle. Milhaileanu ne bouscule pas la tradition. Il ne prend pas position, ce qui est esquissé dès l’ouverture*. LA SOURCE DES FEMMES lève le voile sur un sujet, dessine une situation complexe mais souffre de superficialité.

L’approche esthétique manque d’originalité et ne cesse de déforcer les enjeux narratifs. Les appuis sont nombreux, tant d’un point de vue visuel que sonore. L’ensemble manque dès lors de subtilité – entre un surdécoupage et un recours au montage alterné afin de mieux donner la béquée. Il n’est jamais question de révélation. Le spectateur est le vulgaire témoin de ce qu’on lui donne à voir, de ce qu’on le contraint à découvrir. L’enrobage musical ponctuant inlassablement cette mise en condition. Cette musique extradiégétique jure avec les chansons qui prennent place dans la réalité intrafilmique. Celles-ci sont riches de sens : non seulement elles montrent la possibilité d’expression malgré l’absence de dialogue, mais elles donnent au film un réalisme que le réalisateur n’atteint pas autrement.

*Est-ce un conte ou une vérité ?
Un conte bien sûr, qu’y a-t-il de vrai sur terre ?

LA SOURCE DES FEMMES
♥(♥)
Réalisation : Radu MIHAILEANU
France/Maroc/Belgique/Italie – 2011 – 136 min
Distribution : /
Comédie dramatique
Cannes 2011 – Sélection Officielle en Compétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>