La Ligne Droite

On 21/02/2011 by Nicolas Gilson

Pénible est sans doute le terme qui résume au mieux LA LIGNE DROITE de Régis Wargnier. Ecriture, mise en scène et choix esthétiques se combinent avec brio pour construire un incroyable navet. Aucun élément n’en sauvent un autre. Et certainement pas le casting. La ligne droite se veut oblique, se double et se croise.

D’emblée, le film vire vers la démonstration. Mais les effets esthétiques ne fonctionnent pas – d’autant moins que de nombreux rendus, notamment sonores, sont d’une bien piètre qualité. Pourtant le réalisateur semble y mettre du cœur tant l’ensemble repose sur une succession de plateaux éculés.

L’écriture se ressent à chaque seconde. La direction d’acteur, ou ce qu’il en est, de même. Rien n’est ressenti, tout est donné à voir. La musique est dictatoriale – mais au moins le spectateur sait ce qu’il doit ressentir. Les dialogues placent et résolvent tous les enjeux. Le scénario est d’une rare gaucherie entremêlant trop de possibles narratifs et ne cessant de s’épuiser. Bref d’un incommensurable ennui. Seul Grégory Gadebois tire son épingle du jeu, la preuve s’il en faut qu’il est un admirable comédien.

LA LIGNE DROITE

Réalisation : Régis Wargnier
France – 2010 – 98 min
Distribution : Les Films de l’Elysée
Comédie dramatique
EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>