La Délicatesse

On 20/12/2011 by Nicolas Gilson

David et Stéphane Foenkinos portent à l’écran le roman du premier. Leur DELICATESSE manque de justesse tant ils ne trouvent pas le ton adéquat. La réalisation est inaboutie : le film oscille d’un genre à l’autre sans assumer l’artificialité mise en scène qui prend source dans un scénario gentillet dont le caractère décalé est tristement timide. Seule la musique originale, signée par Emilie Simon, est sensible voir troublante – ce qui s’avère paradoxal.

LA DELICATESSE raconte une histoire plus qu’elle n’est mise en scène. Est-ce parce qu’elle est presque chapitrée que le film tarde à trouver un réel rythme ? La protagoniste évolue de manière schématique ; elle vit un deuil et un éveil alors que les saisons passent. Pourtant, à l’instar d’Audrey Tautou qui lui donne vie, elle semble toujours la même, comme si le temps n’avait pas la moindre emprise sur elle. Elle est posée en héroïne, troublée plus que troublante. Sa rencontre avec un collègue suédois, interprété par Francois Damiens, exacerbe ce trouble. La délicatesse émane de lui – à la fois du protagoniste et de l’interprète. Pour être crédible en scandinave, afin de répondre au caractère sexy de l’évocation, le personnage se voit être passé par une période d’études en Belgique… Le rôle permet à l’acteur belge de révéler son talent. Car s’il fait rire à travers ce protagoniste, François Damiens fait sourire de manière chaleureuse. Il insuffle au film une dimension magique : l’humanité.

C’est ce même élément sensible qui anime la musique d’Emilie Simon. Ses mots et ses sons provoquent les frissons que David et Stéphane Foenkinos ne parviennent pas à transmettre à l’image tant ils semblent hésiter entre un ton réellement décalé et une ligne pseudo-réaliste dépourvue de singularité. Ils tentent des choses, comme l’emploi des voix-over pour engendrer une complicité avec le spectateur, mais cela ne fonctionne pas car ils n’assument pas leur démarche. A la fois trop et trop peu artificiel, LA DELICATESSE est un gentil film, sans et avec ironie.

LA DELICATESSE

Réalisation : David et Stéphane FOENKINOS
France – 2011 – 108 min
Distribution : Victory
Comédie Romantique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>