Jour J : Ouverture

On 16/05/2013 by Nicolas Gilson

Quelle douce idée que celle d’avoir opté de préserver la planète en prenant la direction du Sud-Est de la France en train : permettant d’embarquer une imposante valise, cela en a surtout garanti l’approvisionnement. Pas d’excuse dès lors pour refuser une invitation à la première montée des marches de la 66 ème édition du Festival autre que celle de chercher à coller au maximum au planning pré-établi en assistant à la projection presse du film mexicain HELI programmé en compétition qui sera présenté ce jeudi. Le smoking, ce sera pour plus tard.

En attendant Leo-2On vient au galop à l’appel de Leo

Pourtant il est plus que de coutume d’actualité puisqu’il ne fait pas qu’entourer la projection de l’adaptation du roman de Francis Scott Fiztgerald par Baz Lurhmann : il habite THE GREAT GATSBY. Présenté à la presse en matinée, le film semble avoir séduit quelques paires de mains et appelé quelques sifflets sans marquer ni un engouement ni un réel rejet. Aussi fastueuse que maniérée, la production au sein de laquelle le champagne – bien identifiable – coule à flot, les paillettes virevoltent et les artifices explosent est non seulement garante de la certitude d’une montée des marches prestigieuse mais aussi de celle de donner du volume à l’ensemble des films en compétition !

Est-ce parce que les yeux de Leonardo DiCaprio n’ont jamais été aussi bleus dans un film que la presse paraissait à ce point excitée par la rencontre avec l’équipe du film ? A l’heure où l’estomac tiraille, l’excitation n’est pas aux papilles.

Une conférence de presse en chasse une autre, assez rapidement, sous les crépitements des flashs et les « Nicooooooole » ou « Steven » appuyés, défilent les membres du Jury Officiel. Ceux-ci excitent l’attention de la presse, comme si quelqu’un doutait encore, vraiment, de leur plaisir à être à Cannes ou y espérait une révolution. Steven Spielberg s’attend à évaluer les films et à voir ce qu’ils apportent de nouveau. Il parle encore de célébration du cinéma plus que de compétition. Bref, le Jury a fait sa photo de classe.

Au premier jour, aussi, il y eut la pluie. Douce et gentille en matinée, assassine lors de la montée des marches. Et tandis que plus de mille journalistes accueillaient de manière mitigée HELI d’Amat Escalante – se sentant pris au piège ou captivés par des séquences filmées sans concession composant un film-portrait d’une société en perdition – le célèbre tapis rouge étaient foulé par moult célébrités. Toutefois l’évènement était sans conteste – outre celle de quelques uns des membres du jury – la présence de Leonardo DiCaprio qui a pris le temps de signer des autographes en bas des marches. Maîtresse de cérémonie de cette 66 ème édition, Audrey Tautou est apparue pétillante et a joliment présenté le festival comme étant non seulement la liberté d’expression mais aussi la liberté d’opinions.

Cannes 15:05:2013

The-Great-Gatsby

Heli - Amat Escalante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>