Jane+Isabella ont vu une messe

On 08/02/2013 by Nicolas Gilson

Alors que la neige tombait timidement sur Berlin, les badauds furent nombreux devant le Palais de la Berlinale à la Postdamer Platz où avait lieu la première «red carpet » du 63 ème Festival International du Film. Un défilé continu de personnalités du cinéma parmi lesquelles Jane Fonda et Isabella Rossellini s’est clôturé par l’arrivée de Wong Kar Wai et de l’équipe de THE GRANDMASTER le film d’ouverture de cette édition.

Les organisateurs ont apparemment trouvé le moyen de rendre le film réalisé par le président du Jury passionnant en orchestrant une cérémonie d’ouverture encore plus éprouvante que de coutume. En effet, celle-ci n’a pas dérogé à la règle et a pris des airs de gala ringard ponctué de discours d’officiels. Introduite par un groupe de musique démodé, la cérémonie était, à nouveau, présentée par Anke Engelke qui, enserrée dans une robe d’un goût douteux – manière correcte de dire qu’un bustier noir qui gomme toute poitrine et une jupe longue qui semble garante d’un drainage lymphatique et qui dessine une culotte gainante, c’est moche –, s’est abstenue cette année de chiquer comme une vache.

Outre une présentation des membres du Jury – eh oui, Wong Kar Wai est le réalisateur de IN THE MOOD FOR LOVE – et quelques questions aussi stupides que générales, le seul moment un peu séduisant aura été le montage permettant de découvrir l’ensemble de films en sélection officielle sans rien en révéler pour autant.

Dès aujourd’hui ce sont trois d’entre eux qui capteront l’attention. Après avoir présenté ELLES au Panorama l’an dernier, Malgoska Szumowska voit son film W IMIE (In The Name Of) sélectionné en Compétition Officielle. La jeune réalisatrice polonaise y aborde sous un angle singulier l’homosexualité et son refoulement. Ulrich Seidl présentera l’ultime partie de sa trilogie consacrée aux « Paradis » intitulée ESPOIR et qui suit la fille de la protagoniste de PARADIS : AMOUR lors de ses vacances dans un camp pour adolescents obèses. Le sarcasme promet donc d’être au rendez-vous. Toutefois les crépitements des flash et l’excitation des foules sont plutôt attendus pour la première internationale de PROMISED LAND, le dernier film de Gus Van Sant dans lequel joue notamment Matt Damon.

Ce premier week-end est pour la compétition celui d’une certaine dynamique queer, puisque outre W IMIE, les deux autres films de cette section en lice pour les Teddy seront dévoilés en première mondiale. Le premier est une coproduction belge avec Pauline Etienne et Isabelle Huppert, LA RELIGIEUSE réalisé par Guillaume Nicloux, le second VIC+FLO ONT VU UN OURS, réalisé par Denis Côté, vient du Québec et compte parmi son casting Romane Borhinger et Marc-André Grondin. Parmi les autres films présentés en sélection officielle cette fin de semaine, THE NECESSARY DEATH OF CHARLIE COUNTRYMAN de Fredik Bond est très attendu et réunit à l’affiche Shia LaBeouf, Evan Rachel Wood et Mads Mikkelsen.

Comments are closed.