Jafar Panahi à Cannes !

On 09/05/2011 by Nicolas Gilson

Condamnés à six ans de prison et une interdiction de travailler de vingt ans envers laquelle ils ont fait appel, Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof seront présents à Cannes avec deux films réalisés dans des conditions semi-clandestines.

IN FILM NIST (CECI N’EST PAS UN FILM) de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb sera proposé en Séance Spéciale. Il s’agit d’un document filmique présentant une journée du quotidien de Jafar Panahi qui attend depuis des mois le verdict de la Cour d’appel. Un quotidien qui se propose de dresser le tableau de la situation du cinéma iranien.

« Le fait d’être en vie et le rêve de garder le cinéma iranien intact nous encourage à dépasser les restrictions actuelles qui nous sont faites » a déclaré Jafar Panahi dans un message adressé au Festival le 5 mai.

BE OMID E (AU REVOIR) de Mohammad Rasoulof est pour sa part sélectionné dans la section Un Certain Regard.

Selon Gilles Jacob et Thierry Frémaux : 
« Le film de Mohammad Rasoulof et les conditions dans lesquelles il a été fait, et ce journal de bord de Jafar Panahi des jours de sa vie d’artiste interdit de travailler, sont par leur existence même une résistance à la condamnation qui les frappe (…) Cannes est l’institution internationale qui les protège et les professionnels du cinéma venant du monde entier et réunis sur la Croisette s’uniront, nous en sommes sûrs, en une sorte de communauté fraternelle allant de soi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>