If I Want to Whistle, I Whistle

On 14/06/2011 by Nicolas Gilson

D’une troublante justesse, reposant sur une écriture et une mise en scène intelligentes, IF I WANT TO WHISLE, I WHISLE est un film puissant. Florin Serban, dont la directeur d’acteur est habile, nous plonge tout à la fois dans le quotidien d’un centre pour jeunes délinquants et dans la confusion qui anime l’un d’entre eux, Silviu.

D’emblée le titre est porteur de sens. Comment ne pas y lire un défi manifeste à l’hypothèse même de l’emprisonnement. Un défi qui anime les jeunes garçons qui vivent dans le centre selon une ritualité magistralement mise en place. C’est à travers les gestes qu’il nous est offert d’envisager la réalité du centre. Et la banalité est loin d’être anodine. Florin Serban nous immerge dans un univers sensitif. Il assimile notre ressenti à celui d’un protagoniste précis dont nous épousons le regard. Un point de vue brillamment établi et dont le réalisateur ne s’émancipe jamais.

Et si la photographie à laquelle Serban tend est admirable, elle n’est que la contextualisation à un nœud dramatique bouleversant. Il est question d’urgence, de filiation, d’inadaptation ou encore d’incompréhension. IF I WANT TO WHISTLE, I WHISTLE est un film tragique et pathétique dont le souvenir demeure, sensible.

IF I WANT TO WHISTLE, I WHISTLE
♥♥♥
Réalisation : Florin SERBAN
Roumanie – 2010 – 94 min
Distribution : Imagine Films
Drame

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>