Ida

On 12/02/2014 by Nicolas Gilson

Pawel Pawlikowski s’intéresse avec IDA au passé de la Pologne dont il questionne l’antisémitisme au travers du portrait d’une jeune fille qui découvre en 1962 ses origines juives. Servi par une superbe distribution, il parvient à faire revivre une époque, ses secrets et ses douleurs.

Ida

Après avoir été élevée dans un couvent, Ida s’apprête à y prononcer ses voeux. Toutefois la jeune orpheline est invitée par la mère supérieure à rendre auparavant visite à une tante dans elle ignorait l’existence. Ida découvre alors, auprès de cette ancien juge communiste, l’histoire de sa famille. Sa réalité.

La rencontre entre les deux femmes assoit celle de deux époques et en parallèle la confrontation entre la naïveté et le désespoir. Ida a la vie devant elle et sa tante, apparemment très libérée, essaye de lui ouvrir l’esprit sur la vie et les libertés qu’elle offre. Pourquoi diable veut-elle se sacrifier pour Dieu et ne se débarrasse-t-elle pas de cette coiffe qui recouvre ses si beaux cheveux ? Rongée par la vie, l’ancienne figure d’autorité porte en elle bien des souffrances personnelles mais aussi les stigmates d’une société dont la logique de fonctionnement ne peut que questionner Ida.

Le scénario co-écrit par le réalisateur avec Bebecca Lenkiewicz est presque entièrement construit selon le point de vue d’Ida et se nourrit des interactions et des échanges entre les deux femmes. Elles font ensemble un parcours qui se veut initiatique pour la plus jeune et se transforme en pèlerinage pour la seconde.

Pawel Pawlikowski opte pour le format classique d’une image 4/3 et pour le noir et blanc. Une approche visuelle qui ancre d’emblée un retour vers le passé dont il est et dont il va être question. Le scénario esquisse en effet un dialogue entre la réalité en Pologne au début des années 1960 et celle, sombre, du nazisme tout en les mettant en perspective par rapport à la réalité contemporaine.

Il atteste d’une épure esthétique qui tient du sublime tant chaque plan est parfaitement maîtrisé. Il emploie avec une rare acuité les effets de cut et opère un montage brillant tant d’un point de vue visuel que sonore. Toutefois de sa démarche émane une froideur quelque peu stupéfiante qui engendre une troublante mise à distance et qui semble également faire écho à celle d’une société qui a enterré son passé. S’il évite le piège d’une exacerbation pathétique du ressenti de ses protagonistes, il ne parvient à en transcender l’émoi – qui est tout de même au coeur de la représentation – que de manière mécanique. Une distanciation qui suit la logique de l’écriture où un basculement de point de vue d’une à l’autre protagoniste s’opère, comme par pudeur.

Ida Pawel Pawlikowski

IDA
♥♥
Réalisation : Pawel Pawlikowski
Pologne – 2013 – 79 min
Distribution : Cinéart
Drame

Ida - affiche

Ida

Ida - Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>